IPRES : les pensions de retraite ont augmenté de 50 % en quatre ans (PCA)
APS
SENEGAL-TRAVAIL-SECURITE-REFORMES-INCIDENCE

IPRES : les pensions de retraite ont augmenté de 50 % en quatre ans (PCA)

Ziguinchor, 11 oct (APS) – Les réformes apportées au système et aux politiques de gestion des retraités ont induit une augmentation de 50 % sur les pensions de retraite au Sénégal au cours des quatre dernières années, a révélé jeudi à Ziguinchor (sud) le président du Conseil d’administration de l’Institution de prévoyance des retraités du Sénégal (IPRES) Mamadou Racine Sy.
 
 
‘’Les différentes réformes ont entrainé une augmentation de 50 % des pensions de retraite au Sénégal au cours des quatres dernières années au Sénégal. C’est à la limite révolutionnaire’’, a notamment dit M. Sy arrivé en fin d’après-midi à Ziguinchor dans le cadre d’une tournée nationale.
 
 
Cette tournée nationale du président du Conseil d’administration de l’IPRES vise à sensibiliser les retraités de l’intérieur du pays sur la pension minimale et la mensualisation des pensions de retraite.

 
En provenance de Tambacounda, accompagné par les différents membres du CA de l’IPRES et de son directeur général Mamadou Sy Mbengue, Racine Sy a salué ‘’le modèle sénégalais en matière de gestion du système de retraite’’.
 
 
‘’Nous sommes une référence dans ce domaine. Je m’en aperçois à chaque fois que nous discutons avec les institutions sœurs des autres pays africains et ailleurs’’, a souligné M. Sy devant des retraités venus de plusieurs localités de la région naturelle de Casamance (Kolda, Sédhiou, Vélingara, Oussouye, Bignona, Kabrousse et Ziguinchor).
 
 
Revenant sur la pension minimale, objet de sa tournée, il s’est félicité d’une ‘’décision révolutionnaire prise par le chef de l’Etat pour soulager les vaillants retraités’’.
 
 
‘’La pension à 3 500 n’existe plus. Maintenant la pension est de 35 000 FCFA. Avec un rappel intégral des dix derniers mois avant cette réforme. Nous sommes passés de la trimestrialisation à la bimestrialisation. Maintenant nous en sommes à la mensualisation des pensions’’, s’est encore félicité le PCA de l’IPRES.
 
 
Il a assuré que cette valorisation de la pension va être accompagnée par une prise en charge médicale.
 
 
’’Au Sénégal, les retraités sont très actifs dans les dépenses quotidiennes. C’est eux qui tiennent nos familles. Toutes les charges familiales sont gérées par les retraités dans plusieurs maisons’’, a relevé Racine Sy.


Il a offert sur ses propres deniers une enveloppe de 4 millions de francs CFA aux retraités pour leur transport et leur diner.
 

MTN/OID/AKS