Les objectifs du PADESS expliqués aux acteurs communautaires de Kaolack
APS
SENEGAL-SOCIETE

Les objectifs du PADESS expliqués aux acteurs communautaires de Kaolack

Kaolack, 14 fév (APS) – Le processus de mise en œuvre du Programme d’appui au développement économique et social du Sénégal (PADESS) a été présenté aux acteurs communautaires de la région de Kaolack (centre), au cours d’un forum organisé mercredi, a constaté l’APS.

‘’Nous avons organisé un forum d’échanges et de partage avec les différents acteurs à la base pour expliquer et donner des informations sur l’état d’avancement de la mise en œuvre du PADESS’’, a ainsi déclaré Aïssatou Ayoba Diop, coordonnatrice du projet.

S’entretenant avec des journalistes en marge du forum, elle a notamment souligné l’importance de discuter et échanger avec les femmes, les jeunes et autres porteurs de projets afin de nouer des partenariats opérationnels.

Le PADESS, un programme financé par la coopération italienne pour plus de 12 milliards de francs Cfa, a été initié pour réduire la pauvreté à travers le soutien à l’opérationnalisation des politiques et stratégies nationales de lutte contre le fléau, selon ses initiateurs. Il vise également une autonomisation socio-économique des groupes défavorisés, notamment les femmes, les jeunes et les familles, et le développement économique local durable par l’appui aux petites et moyennes entreprises (PME), a-t-on appris lors du forum.

Le PADESS a pris le relais du Programme intégré de développement économique et social (PIDES), qui avait également été financé par l’Agence italienne pour la coopération internationale.

‘’Ce programme vient consolider les acquis du PIDESS qui avait pour objectif de soutenir les initiatives économiques des femmes et des jeunes dans une perspective de prise en charge globale de la dimension économique et du genre dans le du développement local’’, a expliqué sa coordonnatrice.

Elle a ajouté : ‘’ Il s’agit maintenant d’opérer un changement d’échelle en terme d’intervention. Nous n’allons plus achever des infrastructures, mais en construire une vingtaine dans la région de Kaolack. Des écoles, des garderies communautaires, des postes de santé’’.

Aïssatou Ayoba Diop a également cité entre autres actions attendues de la mise en œuvre du PADESS, un soutien actif aux groupes vulnérables et un appui aux initiatives à impact réel sur le développement local par le biais d’interventions dans des filières porteuses pour les groupes cibles. 

AKS/ASG