La protection des droits des travailleurs migrants, facteur d’accroissement de la productivité (officiel)
APS
SENEGAL-MIGRATION

La protection des droits des travailleurs migrants, facteur d’accroissement de la productivité (officiel)

Saly-Portudal (Mbour), 26 fév (APS) – Les mesures visant à protéger les droits des travailleurs migrants peuvent accroître la productivité des entreprises et des industries, a indiqué Christian Assogba, directeur de cabinet du secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères.
 
Ils contribuent en effet à réduire le temps de travail et les frais médicaux, a-t-il fait valoir à un atelier multi-acteurs sur la protection des droits des travailleurs migrants et de leurs familles, à l’initiative de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS) et de l’Organisation internationale du travail (OIT).
 
‘’Les mesures destinées à protéger les droits des travailleurs migrants peuvent, si elles sont bien encadrées, accroître la productivité des entreprises et des industries puisqu’elles contribuent à réduire le temps de travail et les frais relatifs aux soins de santé’’, a-t-il notamment déclaré. 
 
Il ajoute que le fait de renforcer la protection des travailleurs migrants permet d’éviter l’émergence d’une classe de travailleurs précaires.
 
Au niveau international, dit-il, la mise en œuvre du ‘’Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières’’, est ‘’une aubaine’’ pour assurer aux travailleurs émigrés un commun traitement à l’échelle de la planète. 
 
Il estime que la gestion et la gouvernance des questions migratoires commande ‘’un effort collectif’’ et ‘’une approche inclusive’’. 
 
‘’Nous sommes ainsi interpellés pour militer et/ou œuvrer pour l’application et le renforcement des différentes conventions internationales ainsi que des différents textes législatifs et juridiques nationaux pour le bien-être des travailleurs, particulièrement les travailleurs migrants’’, a reconnu M. Assogba.  
 
Il indique que la protection des droits des travailleurs migrants figure parmi les priorités de l’État du Sénégal.

ADE/ASG