Les hôtéliers appellent à veiller sur la santé des travailleurs
APS
SENEGAL-SANTE

Les hôtéliers appellent à veiller sur la santé des travailleurs

Dakar, 27 oct (APS) - Le Secrétaire général du Syndicat national des travailleurs de l’hôtellerie, des cafés, casinos, bars et restaurants du Sénégal, Mamadou Diouf a invité, vendredi à Dakar, les employeurs à "veiller" à la santé des travailleurs dans les entreprises. 


"Il faut aider les travailleurs, veiller à ce qu’ils soient en bonne santé et essayer de résoudre les problèmes auxquels ils sont confrontés" a dit M. Diouf.
 
Il s’exprimait lors d’un atelier organisé à l’occasion de la 4ème édition de la campagne "dignité pour le personnel d’étage des hôtels" portant sur les troubles musculo-squelettiques (TMS).
 
L’atelier est initié pour amener les employeurs à davantage veiller sur la santé et la sécurité des travailleurs, notamment des femmes de chambre et de ménage qui, selon Mamadou Diouf, effectuent "des travaux pénibles dans le secteur de l’hôtellerie".

Lesquels travaux entraînent, dit-il, des "maladies au niveau de la musculation, des squelettes, mais aussi causent plusieurs douleurs corporelles", a ajouté le syndicaliste, appelant l’Etat à accompagner les travailleurs afin qu’ils deviennent plus performants dans les entreprises.

L’Ergonome, Dr Sidy Ahmed Dia, par ailleurs médecin du travail a expliqué que "l’expression TMS correspond à des atteintes de l’appareil locomoteur, c’est-à-dire des muscles, des tendons du squelette, des cartilages, des ligaments, et des nerfs".

"Les troubles couvrent toutes sortes d’affections, des troubles légers et passagers", a-t-il indiqué.

Dr Dia a souligné que "les pathologies surviennent notamment lorsque la charge de travail mécanique est supérieure à la capacité fonctionnelle des différents constituants de l’appareil musculo-squelettique".
 
A l’en croire, "ces pathologies sont liées à l’organisation du travail (rythme de travail, horaires, contenu du travail…), aux conditions d’exercice du geste professionnel (délai de réalisation trop court, temps de récupération insuffisant entres autres)".
 

OS/PON