Les avantages de la carte d’identité biométrique CEDEAO partagés à Kaolack
APS
SENEGAL-SOCIETE

Les avantages de la carte d’identité biométrique CEDEAO partagés à Kaolack



Kaolack, 1er oct (APS) – La nouvelle carte d’identité biométrique à puce de l’espace CEDEAO dont la confection sera lancée mardi prochain est différente de la carte d’identité numérisée utilisée au Sénégal depuis près de 10 ans, "en ce sens qu’elle permet aux populations d’acquérir d’autres avantages" a indiqué, vendredi à Kaolack, Cheikh Alioune Ndiaye.


Selon le chef de la Division logistique et de la planification à la direction des opérations électorales du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité publique, la nouvelle carte d’identité biométrique servira de carte de séjour, de passeport et "permettra aux populations de ces Etats membres de se mouvoir dans l’espace CEDEAO", de se faire identifier facilement.


Au Sénégal, la nouvelle carte d’identité biométrique de la CEDEAO (communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest) servira en même temps de carte d’électeur a rappelé Cheikh Alioune Ndiaye qui animait un point de presse au terme d’une réunion de partage et de sensibilisation sur la circulation de ce nouveau document administratif.


’’Cette décision, le Sénégal l’a prise en toute souveraineté pour alléger le système des fichiers multiples, les procédures et lutter contre les pertes fréquentes de ces pièces qui existent séparément en deux cartes", a expliqué M. Ndiaye, soulignant que "ce choix du Sénégal veut dire simplement que tout Sénégalais, qui n’a pas de carte d’identité biométrique à puce de l’espace CEDEAO, n’a pas de carte d’électeur et vis-versa".


"C’est pourquoi on a choisi de profiter de cette opération d’introduction de la carte d’identité biométrique de la CEDEAO, pour faire en sorte que les cartes d’identité et d’électeur ne soient
qu’un. C’est un moment ou les Sénégalais vont se ruer vers les commissions et nous allons en profiter", a-t-il ajouté.


"Les commissions vont régler les données (lieux de vote, noms) électorales problématiques de certains citoyens en téléchargeant le fichier électoral, le fichier des détenteurs de la carte d’identité et le fichier de la carte électorale", a-t-il expliqué.

Il a souligné que ces fichiers vont servir de support de travail aux commissions administratives qui seront logées dans les préfectures pour recevoir seulement les citoyens sénégalais qui veulent avoir une nouvelle carte CEDEAO ou des informations électorales à corriger. 


"Les autres citoyens, a-t-il poursuivi, qui n’ont pas de problèmes d’informations électorales ou ceux qui n’ont pas l’âge de 18 ans requis pour avoir des informations électorales vont se présenter auprès des centres d’instruction de carte d’identité des communes".


M. Ndiaye a assuré que les nouvelles machines sont en place et qu’il reste qu’à installer les commissions, former et doter d’outils informatiques leurs membres. 

AB/ASG/PON