Les administrateurs civils, ’’piliers’’  de la politique d’émergence (ministre)
APS
SENEGAL-ADMINISTRATION-DEVELOPPEMENT

Les administrateurs civils, ’’piliers’’ de la politique d’émergence (ministre)

Saly-Portudal (Mbour), 26 oct (APS) – Les administrateurs civils doivent être les ‘’piliers’’ qui supportent les grandes réformes engagées par le chef de l’Etat pour ’’l’émergence’’ du Sénégal, a soutenu samedi, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye.

Les administrateurs civils constituent la ‘’mémoire’’ et le ‘’moteur’’ de l’Administration publique, a souligné le ministre de l’Intérieur qui présidait le démarrage des travaux de la 25ième Assemblée générale ordinaire de l’Amicale des administrateurs civils du Sénégal (AACS), à Saly-Portudal (Mbour, ouest)

’’Cheville ouvrière, les administrateurs civils constituent la mémoire et le moteur qui font fonctionner notre Administration publique. Vous avez toujours su garder votre sens hautement républicain, votre honneur et votre dignité dans toutes les situations qui traversent et assaillent vos trajectoires professionnelles’’, a-t-il notamment dit.
 
Le corps des administrateurs civils constitue ‘’un maillon important’’ dans l’Etat du Sénégal, a fait valoir selon le ministre de l’Intérieur.
 
’’A l’instar du niveau central où ils occupent des fonctions stratégiques en management public, les administrateurs civils en poste dans l’administration territoriale, occupant les fonctions de chefs de circonscription administrative, s’illustrent aussi dans la gestion quotidienne des affaires territoriales’’, a souligné Aly Ngouille Ndiaye.
 
Pour le ministre de l’Intérieur, les administrateurs civils doivent être les ‘’piliers’’ qui supportent les grandes réformes engagées par le chef de l’Etat pour ‘’l’émergence’’ du Sénégal.
 
’’Au regard de vos nombreuses contributions dans les différentes questions qui interpellent l’Etat, je reste convaincu de l’apport que vous aurez dans les chantiers de notre administration. Il est vrai que de nouveaux défis vous attendent à l’heure de la modernisation de l’Etat, qui se veut plus rapide et plus efficace’’, a insisté M. Ndiaye.

ADE/OID