Le PUMA et l’ONFP comptent former 2000 personnes dans les zones transfrontalières
APS
SENEGAL-SOCIETE

Le PUMA et l’ONFP comptent former 2000 personnes dans les zones transfrontalières

Dakar, 25 août (APS) - Le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA) et l’Office national de formation professionnelle (ONFP) ont signé vendredi un protocole de partenariat portant sur la formation, par la seconde structure, de 2000 personnes dans les zones frontalières.
 
"Avec ce protocole, nous avons pris l’engagement de former 2000 personnes des zones frontalières du Sénégal dans les 220 communes couvertes par le PUMA", a expliqué le directeur général de l’ONFP, Sanoussi Diakité.
 
Les deux parties ambitionnent, de cette manière, les bénéficiaires à "acquérir les compétences à produire et à mener des activités productives selon les normes et de générer des revenus substantiels", a indiqué M. Diakité.
 
Selon lui, ces formations vont concerner plusieurs domaines déjà identifiés par le PUMA et correspondant aux centres d’action de ce programme de modernisation des axes transfrontaliers.
 
Il s’agit notamment des techniques d’entretien et de réparation des équipements d’allègement des travaux des femmes, ainsi que la conduite d’engins.
 
La gestion des fermes agricoles, la gestion et l’élevage des petits ruminants, la transformation agroalimentaire, les compétences en matière de BTP font également partie des domaines ciblés.
 
Le directeur de l’ONFP précise que ces formations qui vont bientôt démarrer porteront sur une durée comprise entre 45 et 300 heures en fonction des emplois, avec un diplôme de qualification à terme.
 
Le coordonnateur du PUMA, Moussa Sow, souligne lui que l’ONFP "va former les jeunes dans les zones frontalières pour les doter de compétences et de qualifications’’, de manière à contribuer à la création d’emplois.
 
M. Sow préconise la mutualisation et l’harmonisation des interventions entre les différents programmes de l’Etat, pour "une plus grande efficacité" dans leur mise en œuvre.
 
Il rappelle que dans cet esprit, le PUMA "est un programme conçu par les pouvoirs publics pour corriger les iniquités notées dans les zones frontalières et matérialisées par l’enclavement, le niveau élevé du taux de pauvreté et l’accès limité aux services sociaux de base".
 
Aussi le PUMA, à travers ses différentes composantes, prévoit-il selon Moussa Sow de "réaliser sur une période de neuf ans, 14966 infrastructures et équipements" dans des secteurs tels que le transport, l’éducation, la santé, l’électrification et la sécurité.
 

MK/BK