Le projet
APS
SENEGAL-SOCIETE-ENFANCE

Le projet "Timtimol" à la recherche du bien-être des enfants-talibés


Dakar, 26 juin (APS) - Le projet "Timtimol" (arc-en-ciel en langue nationale pulaar), initié et mis en œuvre depuis 2016 à Dakar et à Tambacounda par l’ONG internationale Secours islamique France (SIF), a permis à quelque 535 enfants "talibés" pensionnaires de 15 écoles coraniques d’être "en mesure au moins d’écrire, de lire des mots simples et de faire des calculs de base avec l’introduction de l’enseignement du français" dans leurs établissements, a appris l’APS de ses promoteurs.
 

"Le projet est axé sur l’accompagnement des enfants talibés à travers des interventions directes, des actions communautaires et du plaidoyer. Et c’est heureux de constater que 15 maîtres coraniques s’ouvrent aux changements en faveur des talibés", renseigne un document transmis à l’APS.
 
Il fait état de "13 associations de marraines installées à cet effet contribuant au bien-être des enfants talibés leur assurent au moins les repas quotidiens’’, sans compter 8 autres associations de marraines développant "des activités d’autofinancement pour pérenniser leurs actions au service des talibés".
 
Au total, "30 jeunes talibés formés par les structures compétentes gèrent les boites à pharmacie au service de leurs pairs, gardent le lien avec leurs parents avec le déclic des différentes séances de rapprochement familial et font des communications en public sur leurs droits après leur formation en théâtre forum", renseigne le communiqué.
 
La Fédération régionale des associations de maîtres d’écoles coraniques (FRAMEC), qui travaille en collaboration avec le SIF, "vulgarise les droits de l’enfant à Dakar dans les milieux conservateurs à travers des concours inter-daaras axés sur les instruments juridiques", explique le chef du projet Timtimol, Mansour Sow dans des propos rapportés par le communiqué.
 
M. Sow rappelle que "les 3 études en chantier sur la cartographie des intervenants au niveau des daaras, le fonctionnement socio-économique des daaras et les besoins psycho-sociaux des talibés vont contribuer à mieux structurer les perspectives".
 
Le coordonnateur des programmes à SIF, Aliou Wane, a pour sa part souligné "l’accompagnement des enfants talibés continuant à être une préoccupation des pouvoirs publics, le SIF compte poursuivre son action dans le domaine avec un approfondissement de l’approche multi-acteurs et multi-secteurs en vue de mettre en place un système holistique à travers lequel l’enfant talibé aura une passerelle pour l’éducation formelle, une filière pour les métiers et une opportunité de poursuivre son enseignement coranique".
 
Cette perspective est selon lui d’autant plus importante que "la mission sénégalaise de Secours islamique France aborde, depuis son installation en 2008, à Dakar et à Tambacounda plusieurs thématiques dont, entre autres, celle relative à l’éducation et la promotion du bien-être de l’enfant". 
 
"Cette thématique trouve son expression pratique dans le Timtimol ou arc en ciel", a indiqué M. Wane.
 

PON/BK