Le projet MATCH, une réponse aux besoins des entreprises européennes (diplomate)
APS
AFRIQUE-UE-MIGRATION

Le projet MATCH, une réponse aux besoins des entreprises européennes (diplomate)

Dakar, 8 oct (APS) – Le nouveau projet ’’Migration des talents par le renforcement des capacités et le recrutement (MATCH)’’ lancé par l’OIM va répondre à un besoin de compétences dans les entreprises européennes (UE) a soutenu, jeudi, l’ambassadrice de l’Union Européenne au Sénégal, Irène Mingasson.
 

’’Cette démarche répond aussi à un besoin existant dans les entreprises européennes de certaines compétences que des jeunes hommes et femmes sénégalais peuvent offrir’’, a-t-elle déclaré.


La diplomate européenne intervenait, en présence de ses homologues et de représentants des ministres de la Jeunesse et de l’Emploi, du Secrétaire d’Etat chargé des Sénégalais de l’extérieur, lors du lancement officiel du projet MATCH.
 
Il s’agira selon elle, de faire dans des entreprises européennes, une expérience de 1 à 2 ans, pour revenir avec des compétences acquises et les réinvestir au profit du Sénégal.
 
’’La migration sous toutes ses facettes est l’un des éléments centraux de partenariat entre l’UE et le Sénégal. C’est la raison pour laquelle, il nous fallait tester des nouveaux modèles, notamment le projet MATCH’’, a-t-elle souligné.
 
Le lancement de ce projet permet de mettre en relief des opportunités à travers la migration appelée ’’circulaire’’ pour des jeunes plein de talents, désireux d’acquérir des compétences ailleurs, a dit la représentante de l’UE.
 
Le Secrétaire d’Etat chargé des sénégalais de l’extérieur, Moïse Sarr, a salué ’’un projet extrêmement important’’ qui ’’consacre un changement de paradigme (...)’’. 
 
Il s’agira de sélectionner les jeunes talents, diplômés, ayant une certaine compétence, avec des attentes bien ficelées, pour aller travailler dans les mêmes conditions que les ressortissent de quatre pays européens faisant partie du projet, notamment la Belgique, le Luxembourg, le Pays-Bas et l’Italie, a t-il indiqué.
 
’’Nous en tant que point focal, nous avons reçu l’instruction du président de la république de tirer des leçons de projets antérieurs, pour faire de celui-ci, une réussite totale’’, a-t-il fait valoir.

L’Organisation internationale pour les Migrations (OIM) a lancé, ce jeudi, à Dakar, le projet MATCH qui vise à faciliter la migration régulière de quelques 210 jeunes talents africains du Sénégal et Nigéria vers quatre pays de l’Union européenne. 
 
Le Projet MATCH est financé par le Fonds européen Asile, Migration er Intégration (FAMI/AMIF), avec un budget de deux millions d’euros, expliqué l’OIM dans un communiqué.
 
Il a comme objectif de ’’répondre aux besoins du marché du travail de 4 Etats membres de l’UE à savoir la Belgique, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas, à travers le développement d’une voie migratoire légale, permettant à de jeunes migrants provenant du Nigéria et du Sénégal d’aller travailler pour une période de 1 à 2 ans dans des entreprises de ces quatre pays d’accueil, selon la même source.
 
Elle précise que les secteurs d’embauche prioritaires identifiés sont les technologies de l’information et de la communication (IT) et la numérisation.
 
L’OIM indique que ’’les jeunes candidats sélectionnés se verront offrir des contrats à durée déterminée, suivant leurs profils de compétence adaptée aux besoins des entreprises participantes’’.
 
L’objectif, assure l’organisme, ’’est que les bénéficiaires affinent et perfectionnent leurs compétences, de façon à accroître leur employabilité dans leur pays d’origine’’.
 
Le communiqué souligne que ’’dans un effort de promouvoir l’embauche des femmes dans les secteurs ciblés, le projet comptera au minimum 30% de femmes parmi ses bénéficiaires’’.
 
Selon le texte, ’’les travailleurs migrants seront invités à assister aux formations organisées par les entreprises individuelles, les organisations d’employeurs ou les agences pour l’emploi’’.
 
A terme, ’’ils auront l’opportunité de mettre à profit les connaissances et compétences acquises dans leur pays d’origine en contribuant à des projets sur place’’.
 
Le projet MATCH ’’mettra aussi en œuvre des activités complémentaires telles que le développement des compétences, le renforcement des capacités et le partage des connaissances’’. 
 
Il facilitera à terme ’’les échanges entre les organisations d’employeurs et les agences pour l’emploi des quatre États membres de l’UE et leurs homologues du Sénégal et du Nigéria, qui bénéficieront en retour, d’un programme de renforcement des capacités’’.
 
La durée du projet est de 36 mois. 
 
 
 

AMN/OID/AKS