Le procureur invite les riverains à ’’ne pas se substituer à la justice’’ dans l’affaire de la Belge tuée à Thiès
APS
SENEGAL-JUSTICE-APPEL

Le procureur invite les riverains à ’’ne pas se substituer à la justice’’ dans l’affaire de la Belge tuée à Thiès

Thiès, 25 déc (APS) - Le procureur de la République a appelé à la sérénité les riverains du domicile de la ressortissante belge tuée, au quartier Thiès None, les dissuadant de toute tentative de se ‘’substituer à la justice’’.

‘’J’aimerais attirer l’attention des riverains parce qu’il nous a été donné de constater que certains riverains n’ont pas hésité à s’en prendre à la famille de Alassane Sarr’’, le mari arrêté avec sa première épouse, suite à une enquête, a-t-il dit.

Le corps de Josée Christiane Tielma, 72 ans, portée disparue depuis octobre dernier, a été exhumé dans une forêt près du village de Dakhar Mbaye, suite aux indications de son mari.

Ce dernier et sa première épouse qui vivaient dans le domicile de la défunte, ont été arrêtés pour ‘’association de malfaiteurs, d’assassinat et de complicité d’assassinat, de violation des règles d’inhumation, recel de cadavre et actes de barbarie’’.

‘’J’aimerais dire que la responsabilité pénale est individuelle, et nul ne peut se substituer à la justice’’, a précisé Elhadji Abdoulaye Bâ, invitant les populations à laisser la justice faire son travail, et donner son verdict dans cette affaire, largement relayée dans les réseaux sociaux.

‘’C’est une dame dont on dit qu’elle ne faisait que du bien (…) au niveau de Thiès’’, a-t-il dit, relevant qu’elle ‘’faisait office de mère Thérésa’’, en se distinguant par des actes de bienfaisance.

Une association dite des Amis de Josée Christiane Tielma a déposé une lettre de dénonciation, qui est versée dans le dossier.

Le procureur Abdoulaye Bâ a salué le travail des officiers de police judiciaire, ainsi que du commissariat central de Thiès et de la section de recherches de Dakar, qui ont mené conjointement cette enquête.

Il a loué la ‘’patience’’ des Thiessois, expliquant la ‘’longue attente’’ autour de ce dossier par la ‘’volonté de bien faire et de ne nuire à personne’’, afin que des constatations objectives puissent résulter du procès-verbal d’enquête.

ADI/MD