Thiès : le nouveau commandant de zone veut renforcer le lien armée-nation
APS
SENEGAL-ARMEES-PASSATION

Thiès : le nouveau commandant de zone veut renforcer le lien armée-nation

Thiès, 16 oc (APS) - Le colonel Boubacar Koïta, installé ce vendredi à Thiès dans ses nouvelles fonctions de commandant de la zone militaire numéro 7, a dit vouloir renforcer le lien armée-nation.

Le nouveau commandant de zone a été installé par le chef d’état-major général des armées (CEMGA), le général Birame Diop, lors d’une cérémonie à la base militaire de Thiès.
 
 
"Je vais appliquer les orientations prioritaires du CEMGA (…), renforcer le lien armée-nation, en étant à l’écoute des populations et satisfaire, dans la mesure du possible, les besoins des populations", a-t-il dit à des journalistes, au terme de la cérémonie.
 
Le colonel Koïta remplace le colonel Magatte Ndiaye, qui était à ce poste depuis le 1-er mars 2018.
 
"La zone 7 est une zone très particulière, une zone très sensible à plusieurs égards, de par sa position qui est un verrou vers les autres régions, grâce à la qualité des formations sur place", a souligné le nouveau commandant de cette circonscription militaire.
 
Il entend, a-t-il dit, s’inscrire dans la voie que les anciens ont tracée, à savoir "maintenir les acquis et essayer d’améliorer", l’existant, ’’en apportant une petite touche".
 
Le nouveau COMZONE, notant que Thiès est "la vitrine des armées", la zone où sont préparées toutes les forces, assure qu’il va "tout faire pour mériter la confiance" de sa hiérarchie.
 
A l’occasion de cette cérémonie de passation de commandement, le CEMGA, selon un rituel bien connu, s’est adressé aux officiers, sous-officiers et militaires du rang, en ces termes : "Pour le bien du service et le succès des armées du Sénégal, veuillez obéir à votre chef".
 
Le colonel Koïta, titulaire d’un master 2 en stratégie défense sécurité gestion des conflits et des catastrophes de l’Université de Yaoundé 2, et d’une licence en sciences économiques, était auparavant chef de division, chargé des opérations à l’état-major particulier du président de la République.
 
Il a été commandant de l’Ecole nationale des officiers d’active (ENOA) de Thiès, officier adjoint et chef du bureau opération-instruction au 5-ème bataillon d’infanterie.
 
Le nouveau commandant de zone de Thiès a occupé les postes de chef de corps du 26-ème Bataillon de reconnaissance et d’appui et commandant de la place d’armes de Matam.
 
 
 

MF/ADI/BK