Un stage du mouvement scout à Sandiara jusqu’à samedi
APS
SENEGAL-SOCIETE-JEUNESSE

Un stage du mouvement scout à Sandiara jusqu’à samedi

Sandiara (Mbour), 4 sept (APS) - Un stage destiné à 200 jeunes scouts de toutes les régions du Sénégal s’est ouvert lundi à Mbour (ouest), à l’initiative du commissariat national des ressources adultes du mouvement des scouts.
 
La cérémonie officielle d’ouverture de cette session de formation a été présidée, au nom de l’église catholique, par l’abbé Ambroise Gning, curé de la paroisse de Sandiara, qui abrite cette rencontre, jusqu’à samedi, dans cette commune du département de Mbour.
 
Des camps nationaux de branches et de badges sont organisés chaque année par le mouvement des scouts pour former ses futurs chefs d’unité, des responsables qui seront ensuite chargés de la formation des jeunes scouts à la base.
 
De cette manière, le mouvement accompagne le développement personnel de ses jeunes membres et les aide à "réaliser pleinement leurs possibilités physiques, intellectuelles, sociales et spirituelles, a expliqué le commissaire général du mouvement national des scouts du Sénégal, Serge Georges Badji.
 
Il contribue ainsi à la formation de chacun de ses membres en tant que personne, citoyen responsable et membre des communautés locales, nationales et internationales, selon M. Badji. 
 
"A travers cette formation, nous voulons aider nos jeunes à acquérir des compétences et techniques mais aussi" à mieux faire face à "d’autres enjeux par rapport au développement de notre pays comme la protection des enfants, l’environnement, la politique de jeunesse et surtout la lutte contre le tabagisme", a indiqué le commissaire général du mouvement national des scouts du Sénégal. 
 
La ’’nouvelle vision’’ du scoutisme, adoptée en 2014, s’inscrit dans la perspective de contribuer au développement du Sénégal, dans le cadre d’un mouvement général visant à en faire "le premier mouvement d’éducation au monde’, a indiqué M. Badji.
 
Aussi prévoit-il d’enrôler "plus de 100 millions de jeunes d’ici 2023", de nouveaux adhérents appelés à devenir "des agents de développement, pour apporter un changement positif dans la société où ils vivent et dans le monde entier", a souligné Serge Georges Badji. 
 
ADE/BK