Le médiateur de la République effectue une visite de travail en Europe
APS
SENEGAL-SOCIETE

Le médiateur de la République effectue une visite de travail en Europe

Dakar, 21 juin (APS) – Le médiateur de la République, Me Alioune Badara Cissé, a entamé, dimanche, une visite de travail d’une semaine en Europe, où il va séjourner respectivement en France et en Belgique, annonce un communiqué parvenu à l’APS.
 
Actuellement en France, Me Alioune Badara Cissé a déjà eu entre lundi et mardi, "plusieurs séances de travail" avec le défenseur des Droits, Jacques Toubon, indique le communiqué.
 
Selon le texte, "les deux ombudsmans et leurs collaborateurs ont examiné les questions relatives à leurs organisations respectives et ont échangé sur les bonnes organisations et pratiques".
 
Ils ont également évoqué des questions relatives à "la protection des droits des migrants, des ressortissants sénégalais (…), un des centres d’intérêt de Me Alioune Badara Cissé", renseigne la même source.

Elle ajoute que dans le même sillage, le médiateur de la République a aussi visité, mercredi, un centre d’hébergement de migrants à Ivry-sur-Seine, puis le Centre de rétention administrative du Mesnil-Amelot, à Roissy Charles-de-Gaulle. 
 
Après la France, le Médiateur de la République, également, président des médiateurs de l’espace UEMOA, se rendra à Bruxelles, ce jeudi, indique le communiqué.
 
Il y effectuera "des séances de travail successivement avec le médiateur fédéral du Royaume de Belgique, Catherine de Bruecker, le médiateur de la Wallonie-Bruxelles, Marc Bertrand, ainsi que le président de l’Association des ombudsmans et médiateurs de la Francophonie (AOMF)". 
 
"Outre les échanges de bonnes pratiques, la coopération institutionnelle sera au cœur de la mission de Me Alioune Badara Cissé, notamment en matière de protection des droits de nos concitoyens qui résident en Europe", mentionne le texte. 
 
Il précise par ailleurs, qu’après la Belgique, Alioune Badara Cissé "reviendra en France pour être reçu, vendredi, par le président du Conseil constitutionnel français, Laurent Fabius".

MK/ASG/ASB