Le dialogue inter-religieux et culturel sénégalais mis en exergue
APS
SENEGAL-SOCIETE

Le dialogue inter-religieux et culturel sénégalais mis en exergue

Dakar, 27 nov (APS) - Le représentant résidant de la fondation Konrad Adenauer (FKA), Thomas Volk, a salué mardi à Dakar, le modèle de dialogue inter-religieux et culturel que le Sénégal a pu développer au fil des années.

Le Sénégal est connu comme étant un ’’pays modèle’’ de dialogue inter-religieux et interculturels, a dit M. Volk, ajoutant que ’’le dialogue entre l’Etat et la religion est devenu un produit de marque de la FKA au Sénégal’’.
 
M. Volk intervenait lors de la 10ème édition du colloque plaidoyer pour le dialogue inter-religieux, axé sur le thème :’’religion, laïcité et contrat social fondement, bilan et pespectives’’.
 
Selon lui, ce colloque reflète clairement l’une des priorités de la FKA et du gouvernement sénégalais de mettre en exergue le dialogue et la communication entre les religions et la culture.
 
’’Ce colloque est devenu une matérialisation de l’exception sénégalaise tout en mettant un focus sur la cohabitation harmonieuse’’, a-t-il fait valoir.
 
Il permet selon lui, d’étudier les problèmes et les potentiels afin de trouver des stratégies susceptibles de mettre fin à la promotion des conflits.
 
Pour sa part, le Nonce Apostolique au Sénégal, Mgr. Michael Banach a relevé que ’’souvent, l’idée de la laïcité renvoie au fait qu’il ne devrait y avoir aucune expression de croyance religieuse dans aucun aspect des activités de l’Etat’’. 
 
’’La position antireligieuse actuelle’’ de nombreuses nations occidentales pourrait être considérée comme une manifestation de ce principe de laïcité, a t-il expliqué.
 
Selon lui, il est en effet ’’fondamental’’ d’insister sur la distinction entre la politique et le religieux, afin de garantir la liberté religieuse des citoyens et la responsabilité de l’Etat envers eux. 
 
Il a par ailleurs cité des domaines spécifiques dans lesquels les Etats et les religions devront travailler afin de garantir cette liberté tant prônée : la formation morale des jeunes, la justice sociale, la protection de l’environnement, les droits de l’homme, etc.
 
Le colloque est organisé en collaboration avec l’Association sénégalaise de coopération décentralisée (ASECOD), l’Ambassade d’Israël, l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et Timbuktu Institute.

ll réunit des acteurs - représentants des communautés religieuses, de la vie politique, économique, scientifique et de la société civile - ’’soucieux de s’engager, chacun à son niveau, pour un dialogue franc, sincère et constructif entre les différents groupes de la société’’. 
 
Selon les organisateurs, "les travaux devront aboutir à la formulation de recommandations qui aideront les pouvoirs publics, les acteurs de l’éducation, le secteur privé et de la société civile à consolider le contrat social sénégalais".
 

AMN/OID/AKS