Le DG de l’OIT appelle à la réflexion sur les grandes transformations du monde du travail
APS
SENEGAL-MONDE-TRAVAIL

Le DG de l’OIT appelle à la réflexion sur les grandes transformations du monde du travail


Dakar, 11 déc (APS) - Le Directeur général de l’Organisation internationale du travail (OIT), Guy Ryder a appelé, lundi à Dakar, les pays membres à "s’impliquer dans la grande réflexion" sur l’avenir du travail soulignant la nécessité d’"anticiper" sur les grandes transformations du monde du travail.



"Le centenaire de notre organisation sera célébré en 2019. Nous avons à cet effet lancé une grande réflexion sur l’avenir du travail car le monde du travail connaît des transformations extraordinaires, rapides et profondes" a indiqué M. Ryder.

Le directeur général de l’OIT qui rendait visite aux dirigeants du Conseil national du patronat (CNP) a souligné la nécessité "d’essayer d’anticiper pour avoir des réponses adéquates".

"Tout le monde demande à travailler dans des circonstances décentes. Le secteur privé est le moteur de création d’emploi. Il y a donc la nécessité d’avoir un débat général et d’impliquer tous nos Etats membres à l’occasion de ce centenaire" a ajouté M. Ryder en visite au Sénégal.


Le patron de l’OIT a dit à l’endroit des membres du CNP : "je suis en mesure de constater les grands changements dans votre pays qui a une grande tradition du travail. Le meilleur outil travail c’est le dialogue social".


"Je dirai que c’est une chance, mais c’est un atout avec des acteurs
sociaux extrêmement forts, responsables et représentatifs aussi bien du côté patronal que syndical. Le gouvernement aussi est à l’écoute. Les meilleures solutions, les meilleurs équilibres
se trouvent à travers le dialogue. Je souhaite que chaque pays puisse dialoguer" a-t-il poursuivi.


Pour sa part, Baïdy Agne, le président du CNP qui regroupe 34 groupements professionnels, soit 85 % du secteur formel a laissé entendre qu’"en 1987, le CNP avait proposé la signature d’un pacte social. Nos conventions sont inadaptées aux nouveaux métiers. Nous avons sollicité la réactualisation des conventions collectives".

"Depuis 2012, notre organisation a créé 200 mille emplois avec 30% de contrats à durée indéterminée (CDI) et 50% de contrats à durée déterminée (CDD). En février 2018, nous allons dans le cadre du forum de l’entreprise débattre des emplois verts" a-t-il lancé.


SKS/PON