Le coordonnateur de l’UVS annonce la livraison d’une dizaine d’ENO ’’à partir de la semaine prochaine’’
APS
SENEGAL-FORMATION-TIC

Le coordonnateur de l’UVS annonce la livraison d’une dizaine d’ENO ’’à partir de la semaine prochaine’’

Oussouye, 18 oct (APS) - Une dizaine d’Espaces numériques ouverts (ENO) seront livrés "à partir de la semaine prochaine" à travers le Sénégal, a annoncé, jeudi, à Ossouye (Ziguinchor), le coordonnateur de l’Université virtuelle du Sénégal (UVS), Moussa Lô.

S’exprimant peu avant la cérémonie de lancement des travaux de l’ENO d’Oussouye, il a affirmé que l’arrivée de ces nouvelles infrastructures devrait permettre de "relever les défis auxquels l’UVS est confrontée".
 
"Nous avons cette année près de 10000 étudiants contre 8000 l’année dernière, et nous en attendons près de 30000 d’ici 2019. Mais cela coïncidera avec la livraison de 10 ENO à Kolda, Mermoz, Pikine, Thiès, Saint-Louis, Mbour, Diourbel", a-t-il dit.
 
Selon lui, les Espaces numériques ouverts "constituent une pièce maîtresse dans le dispositif des UVS parce que c’est un espace d’échanges, de rencontres pour les étudiants et les communautés dans lesquelles ils sont implantés".
 
Il s’agit d’un espace conçu comme "un bijou technologique contenant toute une infrastructure technologique qui va permettre aux étudiants d’avoir accès à un Internet haut débit", a expliqué Moussa Lô.
 
Sur ce modèle, l’Espace numérique ouvert de Oussouye "est un plus pour nous’’, en ce qu’il "va nous permettre d’améliorer le travail de nos étudiants et d’étendre notre carte universitaire dans cette zone sud", a indiqué M. Lô.
 
Si l’on en croit le coordonnateur de l’Université virtuelle du Sénégal, il est prévu la construction de 50 ENO dans les 45 départements du Sénégal. 
 
"Un tel projet ne peut pas être uniquement réalisé par le ministère’’ de tutelle, à savoir celui de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, "d’où la nécessité de faire intervenir d’autres structures telles que le Fonds de service universel des télécommunications pour apporter leur contribution et concrétiser ce projet", a dit son directeur, Aly Coto Ndiaye.
 
Il a rappelé qu’en 2018, le Fonds de service universel des télécommunications avait contribué à la réalisation de quatre ENO pour un montant de 2 milliards 400 millions de francs CFA.
 
"A partir de 2019, a annoncé Aly Coto Ndiaye, nous allons financer 600 millions de francs CFA chaque année pour la construction d’un ENO pour les quatre années à venir".

SK/BK/ASG