Un Conseil national des aînés pour mutualiser les actions en faveur des personnes âgées
APS
SENEGAL-SOCIAL

Un Conseil national des aînés pour mutualiser les actions en faveur des personnes âgées


Dakar, 10 jan (APS) - Le Conseil national des aînés du Sénégal (CNAS) a été officiellement installé jeudi, à Dakar, en marge de la Journée nationale des personnes âgées, avec comme ambition de mutualiser les actions des différentes associations intervenant en faveur de cette catégorie de la population.

La nouvelle entité, portée la veille sur les fonts baptismaux, a la vocation de fédérer les différentes structures regroupant les personnes âgées pour davantage d’efficience dans leurs actions.

 
Elle est également habilitée à apporter son appui dans tous les secteurs de la nation, a expliqué Mame Birame Faye, porté à la tête de la nouvelle structure à l’issue d’une assemblée générale constitutive.
 
"C’est une décision des pouvoirs publics parce qu’il y avait une prolifération d’associations de personnes âgées", a-t-il expliqué en parlant de l’initiative ayant conduit à la création du Conseil national des aînés du Sénégal.
 
"L’autorité centrale a demandé qu’on mutualise nos forces, qu’on ait une organisation faitière qui parlerait au nom de toutes les personnes âgées du Sénégal", a ajouté M. Faye.
 
Dans cette perspective, la journée nationale des personnes âgées de cette année constitue une étape jugée décisive "vers une unité d’action pour une efficience des interventions sectorielles en faveur des personnes âgées".
 
"Ce conseil peut intervenir, apporter son appui dans tous les secteurs de la nation. Nous avons le devoir de nous ouvrir aux jeunes qui traversent une crise. Nous allons créer un cadre intergénérationnel", a annoncé Mame Birame Faye, en présence de personnes âgées venant de toutes les régions du Sénégal.
 
Aussi le Conseil national des aînés du Sénégal compte-t-il "organiser et développer la réflexion compte tenu de la spécificité de chaque région, chaque département, pour avoir une vision nette de notre feuille de route et de notre plan stratégique".
 
Cette édition de la Journée nationale des personnes âgées, la 31e du genre, a été organisée par la direction générale de l’action sociale du ministère de la Santé, de concert avec la direction du développement du capital humain du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan.
 
Le conseiller technique numéro un du ministre de la Santé et de l’Action sociale, Boubacar Guèye, présidant cette journée, a dit qu’elle constitue "une opportunité pour évaluer les politiques publiques mises en œuvre dans le domaine de la promotion et de la protection des droits de cette catégorie dite vulnérable" de la population.
 
"Il me plaît, en de pareilles occasions, de rappeler l’engagement du gouvernement du Sénégal en général et celui du ministère de la Santé en particulier aux côtés des personnes âgées et en collaboration avec les partenaires, pour faire avancer les réflexions et les actions" dans ce domaine, a-t-il indiqué.
 
Il rappelle que depuis 2003, le Sénégal met en œuvre "une politique de réduction de la vulnérabilité sociale des personnes âgées", avec le Plan Sésame, dont l’ambition est d’assurer la couverture médicale gratuite pour les personnes âgées de 60 ans et plus. 
 
"Ce plan revêt un rôle important" et "traduit parfaitement l’idéal de solidarité intergénérationnelle si caractéristique de notre peuple", a relevé Boubacar Guèye.
 
Revenant sur les politiques mises en place au Sénégal pour les personnes âgées, il a évoqué le Programme d’appui à la promotion des aînés (PAPA), mis en place depuis 2013, ainsi que "la décennie du vieillissement qui se prépare avec notamment le document de politique nationale suivi du plan stratégique national sur le bien vivre".
 
SKS/BK