Le CNCR milite pour un soutien plus accru à l’agriculture biologique
APS
SENEGAL-AGRICULTURE-PERSPECTIVES

Le CNCR milite pour un soutien plus accru à l’agriculture biologique

Dakar, 2 avril (APS) - Le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR) a procédé lundi à Dakar à l’ouverture officielle de la première édition de son festival "AlimenTERRE", occasion pour ses responsables d’appeler les pouvoirs publics sénégalais à davantage soutenir l’agriculture biologique.

Ce festival est organisé en collaboration avec l’ONG belge SOS-FAIM Belgique et la Wallonie Bruxelles International (WBI), dans le cadre de la 19e édition de la Foire Internationale de l’agriculture et des ressources animales (FIARA), prévue du 29 mars au 12 avril.
 
Le festival "AlimenTERRE" ambitionne de "contribuer au développement d’une citoyenneté engagée dans la promotion d’un système agroalimentaire plus juste et plus durable s’appuyant sur les agriculteurs familiaux en vue de réaliser la souveraineté alimentaire et de réduire la pauvreté en milieu rural", a expliqué le secrétaire général du CNCR, Amadou Mokhtar Mbodji.
 
"De manière spécifique, a ajouté M. Mbodj, il s’agira d’informer et de sensibiliser les citoyens et les décideurs sur la nécessité de soutenir un modèle agricole plus équitable et plus respectueux de l’environnement et des écosystèmes, qui mise sur les exploitations familiales pour relever le défi alimentaire et lutter contre la pauvreté", a précisé.
 
Pour ce faire, il est prévu, au programme du festival, la diffusion de quatre films relatifs à l’agro-écologie, les semences paysannes, les changements climatiques et le phénomène d’accaparement des terres, suivie d’une série de discussion interactives avec les différents participants, a annoncé le secrétaire général du CNCR.
 
M. Mbodji a également évoqué des d’activités culturelles ainsi qu’un concours culinaire pour promouvoir les produits locaux.
 
"Nous estimons qu’il est nécessaire que les pouvoirs publics puissent soutenir le développement d’une agriculture bio qui garantit plus de santé, qui préserve notre environnement et l’écosystème", a de son côté plaidé El Hadj Thierno Cissé, assistant au coordonnateur du CNCR.
 
Selon la représente de SOS-FAIM Belgique, ce festival "reste une opportunité unique pour toucher le grand public sénégalais et plus particulièrement la population urbaine de Dakar".
 
Elle a ainsi invité les participants, les leaders paysans et acteurs de la société civile présents à ce festival, à débattre et proposer "des pistes d’actions concrètes pour une réappropriation de la question alimentaire par les citoyens".
 

MK/BK