Dakar, 20 déc (APS) - Le Centre des hautes études de défense et de sécurité (CHEDS), un institut de formation mis en place depuis 2013 par le gouvernement, constitue "une première étape (...)" />
Le CHEDS,
APS
SENEGAL–SOCIETE

Le CHEDS, "un vivier d’experts civils’’ en devenir, selon Augustin Tine


Dakar, 20 déc (APS) - Le Centre des hautes études de défense et de sécurité (CHEDS), un institut de formation mis en place depuis 2013 par le gouvernement, constitue "une première étape dans la création d’un vivier d’experts civils", a soutenu mardi le ministre des Forces Armées, Augustin Tine.


 


"La formation que vous avez choisi de suivre revêt une grande importance pour nos Etats, du fait qu’elle constitue une première étape dans la création d’un vivier d’experts civils de haut niveau dans les domaines de la défense et de la sécurité’’, a-t-il indiqué.


 


M. Tine s’exprimait lors du cours inaugural de la deuxième session du Master 2 de la promotion 2015-2017 en Défense, Sécurité, et Paix du CHEDS.


 


"La situation sécuritaire  du continent africain est caractérisée par sa fragilité. Les guerres interétatiques ont laissé la place à de nouvelles formes de conflictualité violentes, complexes", a-t-il expliqué.


 


"La prégnance de cette violence est telle que la sécurité est devenue l’une des principales préoccupations des autorités publiques sur le continent", a-t-il ajouté, rappelant le contexte de création du CHEDS.


 


Le gouvernement sénégalais a mis en place depuis 2013 un Centre des Hautes Etudes de Défense et de Sécurité (CHEDS) dans le but de parer aux "menaces d’ordre sécuritaire au Sénégal". 


 


Pour sa part, le Général Paul Ndiaye, le directeur du CHEDS, s’est réjoui du partenariat entre son institut et la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.


 


Selon lui, des cadres de haut niveau du monde universitaire, sénégalais, français et d’autres pays africains ainsi que des cadres issus des milieux professionnels liés à la défense et à la sécurité interviennent dans les enseignements de l’institut.


 


"Les menaces auxquelles nous faisons face aujourd’hui présentent des aspects qui dépassent le seul cadre strictement militaire", a-t-il fait valoir.


 

BF/SG/ASB/ASG