Lancement d’un concours du meilleur reportage
APS
SENEGAL-MEDIAS

Lancement d’un concours du meilleur reportage

Dakar, 14 juin (APS) - L’Association des journalistes en migration et sécurité (AJMS) a procédé vendredi au lancement du concours du meilleur reportage sur la migration à la Maison de la presse, à Dakar.
 
L’instauration de ce prix vise à ‘’amener les journalistes à parler davantage de la question migratoire et non de façon épisodique à l’occasion de rapatriement ou de mort d’homme’’, a expliqué Daouda Gbaya, le président de l’AJMS.
 
L’association, a-t-il souligné, a pour objectifs ‘’d’amener les rédactions à davantage s’intéresser et à mieux traiter la question de la migration, améliorer la qualité du traitement de l’information’’ en évoquant ‘’les échecs et les réussites des migrants dans leur pays d’origine et leur pays de destination’’.
 
Il a expliqué qu’il s’agit d’’’approfondir les sujets abordés en faisant de l’investigation et moins de sensationnel […]’’.
 
‘’Ce n’est pas évident de mettre cette question au cœur des menus dans les rédactions puisque la presse locale accorde la primeur à l’aspect commercial au détriment de l’information utile, parfois [...]’’, a néanmoins reconnu Daouda Gbaya.
 
Ibrahima Bakhoum, membre du jury du concours, a relevé que les statistiques montrent qu’il y a davantage de migration intra-africaine que vers d’autres continents. 
 
‘’Comme il y a de l’émigration, il y a aussi l’immigration, on reçoit également. Donc, ceux que nous recevons nous apportent et ceux qui s’en vont apportent (…) et nous voulons que les journalistes traitent de tous ces sujets’’, a indiqué M. Bakhoum.
 
Ce faisant, les familles, les collectivités, les populations et les Etats y gagnent, a-t-il soutenu, invitant les journalistes à aborder la migration sous un angle différent de celui des Occidentaux. Il estime qu’ils doivent avoir l’habitude de mettre en avant le côté positif de la migration.
 
Pour le représentant de l’ONG ENDA Tiers-monde, Mamadou Ibrahima Mbengue, il est ‘’urgent de déconstruire’’ l’image négative qu’on a de la migration.

BSY/OID/ASG