La riposte contre le Covid-19 et la guerre de succession au PS à la une
APS
SENEGAL-PRESSE-REVUE

La riposte contre le Covid-19 et la guerre de succession au PS à la une

Dakar, 21 oct (APS) – Les quotidiens sont préoccupés par les dernières mesures prises par l’Etat pour rompre la chaîne de transmission du Covid-19, en même temps qu’ils s’intéressent à d’autres sujets dont la guerre de succession au Parti socialiste (PS).
 
EnQuête fait le point sur la pandémie de Covid-19 au Sénégal. Il constate une ‘’réduction drastique’’ des cas depuis deux mois.
 
‘’La baisse des cas de coronavirus est sur toutes les lèvres. Pour certains experts, cela est dû au respect des mesures barrières. D’autres évoquent une immunité collective qui, scientifiquement, n’est pas démontrée, mais elle demeure une hypothèse’’, explique le même journal, ajoutant : ‘’D’ailleurs, une enquête prévue dans les semaines à venir nous édifiera.’’

Vox Populi et Kritik’ commentent les mesures prises par l’Etat pour réduire les cas de Covid-19 importés, dont le nombre a augmenté durant les derniers jours. 

A partir de ce mercredi, rapportent les deux journaux, les voyageurs désirant entrer au Sénégal seront obligés de présenter un test Covid-19 négatif de moins de cinq jours. Le but de cette mesure est de ‘’freiner la recrudescence des cas importés de Covid-19 à l’aéroport international Blaise-Diagne’’, selon Vox Populi. 

‘’Le virus se balade encore à Dakar, mais c’est vraiment du côté de l’aéroport Blaise-Diagne que les signaux sont en alerte’’, écrit Kritik’.

La succession du défunt secrétaire général du PS continue de faire les choux gras de la presse. 

‘’Les verts à la croisée des chemins’’, lit-on dans EnQuête, lequel ajoute que Serigne Mbaye Thiam, l’un des responsables du parti et ministre de l’Assainissement, ‘’a fait acte de candidature’’ pour la succession du secrétaire général décédé en 2019. 

‘’On attend la réponse d’Aminata Mbengue Ndiaye. En attendant, tout le monde se met d’accord sur la léthargie du parti relégué au second plan’’, affirme EnQuête.

Le sujet intéresse aussi le dessinateur de Tribune, selon lequel Aminata Mbengue Ndiaye, la présidente du Haut Conseil des collectivités territoriales, est soutenue par le président de la République. ‘’Coup KO…’’ déclare ce dernier, qui jubile aux côtés de Mme Ndiaye, sous le crayon d’Odia montrant un Serigne Mbaye Thiam mis hors de combat.
 
‘’Secrétaire national chargé des élections au Parti socialiste et ministre de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam est un homme à polémiques, qui a rarement réussi à faire l’unanimité’’, lit-on dans L’Observateur.
 
L’As se met d’accord avec EnQuête en affirmant que ‘’le Parti socialiste traverse une période mouvementée, avec des divergences de vues au sommet, notamment en ce qui concerne l’organisation de la succession’’ d’Ousmane Tanor Dieng.
 
Le Quotidien considère Aminata Mbengue Ndiaye et Serigne Mbaye Thiam comme un ‘’couplé perdant’’ et fait remarquer que ‘’le poste de secrétaire général [du PS est] à la base de toutes les luttes fratricides’’ au sein de la formation politique socialiste.
 
‘’Le PS se dirige vers une énième scission’’, déclare Le Quotidien, qui voit venir ‘’une énième division’’ au sein de ce parti, après les ‘’dualités’’ entre Lamine Guèye et Léopold Sédar Senghor, Mamadou Dia et Léopold Sédar Senghor, Ousmane Tanor Dieng et Djibo Kâ, Ousmane Tanor Dieng et Aïssata Tall Sall, Ousmane Tanor Dieng et Khalifa Sall.
 
Sud Quotidien entretient ses lecteurs d’un autre sujet politique, la relation entre Macky Sall et ses alliés de la majorité présidentielle.

‘’Quand Macky Sall joue double’’, écrit-t-il, faisant remarquer que le patron de l’Alliance pour la République ‘’semble n’avoir pas oublié (…) ses alliés de la première heure’’ en confiant récemment des responsabilités à certains d’entre eux, dont Jean-Paul Dias, tout en se gardant de leur faire jouer des rôles ‘’stratégiques’’.
 
‘’Ça se contredit à BBY’’, la coalition que dirige Macky Sall, écrit Source A, qui précise que la contradiction porte sur des terrains qu’aurait attribués le chef de l’Etat à des élus de Benno Bokk Yaakar.

Adji Mergane Kanouté, citée par le même journal, affirme que les terrains ne reviendront pas gratuitement aux élus de BBY, lesquels doivent donc les payer. 

Mais Mame Bounama Sall, un député de BBY, soutient que les terrains reviennent au personnel de l’Assemblée nationale, qui les aurait demandés à Macky Sall. 

WalfQuotidien annonce une marche de protestation prévue jeudi dans la banlieue de Dakar, contre ‘’les scandales fonciers à répétition’’.
 
La manifestation sera organisée par des populations de Pikine, Keur Massar, Yeumbeul, etc., avec le soutien de mouvements citoyens dont le FRAPP, dirigé par l’activiste Guy Marius, et Y en a marre.
 
Le Soleil s’est intéressé au plan d’investissement prévu pour rendre le système de santé sénégalais ‘’performant’’. Mardi, le ministère de la Santé a présenté à ses partenaires financiers son plan d’investissement 2020-2024, dont les besoins financiers sont estimés à 564 milliards de francs CFA, selon le même journal. L’un des ‘’programmes’’ de ce plan va consister à construire et à réhabiliter des infrastructures sanitaires, ajoute-t-il.

Le Témoin Quotidien relaye les prévisions alarmistes du médecin Abdoul Aziz Kassé, selon lequel 10.549 Sénégalais sont atteints du cancer chaque année, et ‘’70% [des malades] finiront par en mourir’’.

Lii Quotidien est intéressé par les complaintes des dirigeants de la Sodav, la Sénégalaise des droits d’auteurs et des droits voisins. ‘’La Sodav tire à boulets rouges sur Macky Sall’’, lit-on dans le même journal. ‘’On nous audite parce que Youssou N’Dour a des problèmes avec le président [Macky Sall]’’, déclare Ngoné Ndour, qui est membre du conseil d’administration de la Sodav. Elle est également la soeur de Youssou N’Dour, lequel est ministre, conseiller de Macky Sall.

ESF/ASG