L’amélioration de l’accès des femmes à la terre liée à leur promotion dans les instances de décision (chercheure)
APS
SENEGAL-FONCIER

L’amélioration de l’accès des femmes à la terre liée à leur promotion dans les instances de décision (chercheure)

Dakar, 8 oct (APS) – L’enseignante-chercheure, Oumoul Khairy Coulibaly Tandian, a souligné mardi à Dakar, la nécessité de promouvoir davantage de dans les instances de décision afin de faciliter à l’accès à la terre à un plus grande nombre de femmes.

‘’Pour améliorer les droits fonciers des femmes, il faut améliorer leur accès aux instances de décision’’ a-t-elle notamment indiqué en marge d’un atelier de restitution des résultats d’une étude consacrée à la ‘’Promotion d’une gouvernance foncière inclusive par une amélioration des droits fonciers des femmes au Sénégal’’.

La manifestation était organisée par l’ONG Initiative Prospective Agricole et rurale (IPAR), en partenariat avec le Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR).

‘’Pendant longtemps, on a parlé de l’amélioration des droits fonciers des femmes sans pour autant faire le lien aussi avec leur absence aux instances décisionnelles où se sont les hommes sont présents et prennent leur décision en excluant les femmes’’ a expliqué l’enseignante-chercheure.

L’atelier entrait dans le cadre de la mise en œuvre de la première composante de ce projet, marquée par des enquêtes menées dans les trois communes d’intervention que Darou Khoudoss, Ross Béthio et Toubacouta, selon ses organisateurs.

L’idée a été de faire en sorte d’identifier les contraintes et possibilités d’amélioration des droits fonciers des femmes et leur participation effective à la gouvernance foncière.

Après avoir été restitués et validés dans chaque commune par les communautés, les résultats et recommandations seront partagés avec les différentes parties prenantes de la gouvernance foncière (décideurs politiques, personnes ressources et médias).

SG/AKS