La nouvelle directrice de l’IRD attendue au Sénégal pour deux échanges sur la recherche
APS
SENEGAL-FRANCE-SOCIETE

La nouvelle directrice de l’IRD attendue au Sénégal pour deux échanges sur la recherche

Dakar, 20 mai (APS) - La nouvelle directrice de l’Institut de recherche pour le développement (IRD), Valérie Verdier, est attendue au Sénégal où elle va rencontrer les partenaires institutionnels, académiques et scientifiques sénégalais de l’organisme français, du 31 mai au 5 juin, pour échanger avec eux sur la recherche et les sciences, annonce un communiqué.
 
‘’Pour son premier déplacement à l’international depuis sa nomination à la tête de l’Institut de recherche pour le développement, Valérie Verdier va à la rencontre des partenaires institutionnels, académiques et scientifiques de [l’IRD], afin d’échanger sur les enjeux de recherche et de sciences au Sénégal’’, peut-on lire dans le communiqué.
 
‘’Du 31 mai au 5 juin, précise-t-il, Valérie Verdier rencontrera les partenaires institutionnels, académiques et scientifiques sénégalais’’ de l’organisme de recherche qu’elle dirige.
 
Sa visite fait partie des actions menées par l’IRD pour consolider ses partenariats scientifiques avec le Sénégal, selon la même source.
 
Elle ajoute que ‘’ce déplacement met à l’honneur cette longue relation de coopération de plus de soixante-dix ans et la forte mobilisation des acteurs autour d’une collaboration fructueuse’’. 
 
Le communiqué précise que des rencontres sont prévues avec le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Cheikh Oumar Anne, et son collègue Moussa Baldé, chargé de l’Agriculture et de l’Equipement rural.
 
La nouvelle directrice de l’IRD va également rencontrer des responsables de l’Institut de recherche en santé de surveillance épidémiologique et de formation, de l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar, de l’Institut fondamental d’Afrique noire et de l’ISRA, l’Institut sénégalais de recherches agricoles.
 
Les discussions avec les responsables de ces organismes de recherche vont porter sur la manière de ‘’mettre en lumière les réussites significatives dans les domaines de la santé, des sciences humaines et sociales, de l’agriculture et de l’environnement’’.
 
Selon le communiqué, la "science de la durabilité’’ constitue une ‘’priorité stratégique de la gouvernance de l’IRD’’, un organisme ‘’portant une recherche partenariale pour des solutions adaptées aux défis environnementaux, économiques, sociaux et culturels auxquels les hommes et la planète font face’’.
 
Dans cette perspective, l’IRD ‘’accorde une place importante aux approches transversales et inclusives garantes d’une science de la durabilité’’.
 
‘’Soucieuse de renforcer cet engagement’’, Valérie Verdier souhaite mettre ‘’la diversité et la richesse des expertises et compétences de l’institut au service de la recherche de solutions durables pour piloter et conduire les projets’’, souligne le communiqué.
 
Mme Verdier, phytopathologiste de formation, a été portée à la tête de l’IRD, le 12 févier 2020.
 
Auparavant, elle était directrice de recherche à l’unité mixte de recherche dédiée aux plantes micro-organismes environnement à l’IRD.
 
Elle a conduit, à ce titre, des recherches en Afrique centrale, en Afrique de l’Ouest, en Amérique latine et aux Etats-Unis, d’où la reconnaissance dont elle bénéficie ‘’sur le plan international pour ses contributions fondamentales à la compréhension des mécanismes des bactéries phytopathogènes et des plantes tropicales et leur enjeu crucial pour la sécurité alimentaire’’.


BK/ASG/ESF