La nation rend un ultime hommage au Pr Moustapha Sourang
APS
SENEGAL-NECROLOGIE

La nation rend un ultime hommage au Pr Moustapha Sourang

Dakar, 5 août (APS) - Des personnalités universitaires, académiques et religieuses, des amis et représentants de partis politiques ont rendu hommage mercredi à l’ancien ministre, le professeur Moustapha Sourang, décédé dans la nuit de lundi à Dakar à l’âge de 71 ans, a constaté l’APS. 
 
"Au-delà de sa riche carrière universitaire et de chercheur, le professeur Moustapha Sourang a été un très grand homme d’État qui, bien avant même ses fonctions ministérielles, a joué de grands rôles dans la pacification de l’espace universitaire", a témoigné Ismaïla Madior Fall, son ancien collègue à la Faculté des sciences juridiques et politiques de l’Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar. 
 
Venu représenter le chef de l’État à la cérémonie de levée du corps à l’hôpital Principal de Dakar, l’ancien garde des Sceaux, ministre d’Etat à la présidence de la République, a notamment insisté sur "les qualités humaines" du professeur Sourang, qui selon lui, était ’’un homme de valeur et de consensus".
 
"Le professeur Moustapha Sourang était un grand juriste, un jurisconsulte dont la personnalité transcendait les régimes", a rappelé Ismaïla Madior Fall. 
 
Il a aussi ajouté que "cet homme multidimensionnel a bien servi la Cité, après l’Université".
 
Prenant la parole au nom de l’UCAD et des enseignants du supérieur, le professeur Abdou Salam Sall, ancien recteur, a rendu hommage à "un homme profondément croyant et généreux, un esprit extrêmement intelligent". 
 
M. Sall a aussi rappelé son rôle dans la stabilité de l’université et sa ’’contribution majestueuse’’ dans les réformes et grades universitaires. 
 
"Le professeur Moustapha Sourang a toujours œuvré pour l’ouverture de plusieurs postes d’enseignants à l’université et a fait la promotion et financé la carrière de beaucoup de collègues", a également fait savoir Abdou Salam Sall. 
 
Il dit cependant espérer que "l’université trouvera les moyens de reconnaître à jamais ses œuvres du professeur Sourang". 
 
S’exprimant au nom des familles Sourang et Mbacké, Makhtar Sourang, frère du disparu a tenu à remercier les autorités sénégalaises qui ont beaucoup assisté le professeur lors de sa maladie. 
 
A l’image de ses prédécesseurs, il a également salué la mémoire d’’’un homme droit qui est parti comme il a vécu, dans la discrétion et l’effacement".
 
Décédé à Dakar dans la nuit de lundi à l’âge de 71 ans, le professeur Moustapha Sourang sera inhumé cet après-midi à Touba (centre). 
 
Outre le département de l’Education nationale, il a occupé les fonctions de ministre de la Justice, puis des Forces armées, sous le régime d’Abdoulaye Wade (2000-2012). 
 
Juriste de formation, Moustapha Sourang a été recteur de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et doyen de la faculté de droit de ladite université. 
 
En 2014, il a été nommé par le président de la République, Macky Sall, président de la Commission nationale de la réforme foncière.


SMD/ASB/OID