Hommages à Mamadou Diop,
APS
SENEGAL-SOCIETE

Hommages à Mamadou Diop, "grand serviteur de l’Etat"

Dakar, 27 mai (APS) – Hommes politiques, collaborateurs et proches parents ont rendu hommage mardi à l’ancien maire de Dakar Mamadou Diop, mettant en exergue ses qualités de "grand serviteur de l’Etat".
 
"Quand nous avons appris cette triste nouvelle qui est le destin de tout être humain, le président de la République Macky Sall a dit s’il y avait un homme qui peut incarner l’Etat, c’est bien Mamadou Diop", a, déclaré le Premier ministre.
 
Il s’exprimait lors de la cérémonie de levée du corps de l’ancien maire de Dakar et maire honoraire de Yoff, Mamadou Diop, décédé lundi à l’hôpital Principal de Dakar des suites d’une maladie à l’âge de 81 ans. 
 
Parlant toujours du défunt qui fut officier de gendarmerie et ministre de la Santé, Mahammed Boun Abdallah Dionne a déclaré : "Il a servi avec loyauté dans différents services de l’Etat. Elu local, élu de l’Etat, quelle incarnation de l’Etat ! Il a incarné un grand legs que le président Senghor nous a légué, armée-nation". 
 
Mamadou Diop était également membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Le jour de son décès a coïncidé avec la remise du rapport quinquennal de l’institution au chef de l’Etat.
 
Ce travail a été coordonné avec "rigueur" par Mamadou Diop qui était le président de la commission de synthèse des rapports du CESE, a salué Moustapha Ndiaye, 3ème vice-président de cette institution.
 
Mamadou Diop "a légué à la postérité pas moins de quinze (15) ouvrages qui peuvent servir de repère aux générations actuelles et futures qui partagent sa vision de l’urbanisme et de l’administration territoriale", a-t-il encore relevé.
 
Pour le ministre de la Santé, Abdoulaye Diouf Sarr, "neveu" du défunt et membre de la collectivité Lébou, Mamadou Diop "fût un homme qui nous a assisté dans toutes les circonstances de la vie". "Il m’a assisté quand j’étais au lycée et il m’a beaucoup aidé quand je devais aller poursuivre mes études en France", a souligné le maire de Yoff. 
 
"Nous avons perdu un homme de valeurs qui a servi loyalement l’Etat et c’est pourquoi aujourd’hui, Yoff et toute la communauté Lébou sont là. Ce qui montre qu’il a été un homme bien au service de son peuple. Donc, nous prions pour que le paradis soit sa dernière demeure", a ajouté Diouf Sarr. 
 
Le député Abdoulaye Wilane se dit attristé par la perte d’un "homme de cette dimension". 
 
"Nous sommes habité par une grande tristesse quand on perd un homme de cette dimension. Mais nous l’avons su toute sa vie durant, grand patriote, grand croyant, grand amoureux du savoir et maniaque de l’administration et de la méthode", a dit le porte-parole du Parti socialiste (PS). 
 
"C’est Mamadou Diop qui m’a trouvé mon premier emploi. C’est lui aussi qui est parti demander la main de ma première femme, il n’a jamais cessé de me conseiller et c’est lui qui m’avait dit que mon domaine est la communication et je suis aujourd’hui le porte-parole du PS", a poursuivi Wilane.
 
Pour l’ancien ministre de l’Intérieur, Me Ousmane Ngom, Mamadou Diop fut "un socialiste convaincu qui a cru à des idéaux qu’il a défendus".
 
"Nous avons eu des confrontations politiques importantes mais sommes restés des amis (…)", a dit le patron de la Coalition libérale ka kanam (LCK) Ousmane Ngom.
 
Mamadou Diop "s’est acquitté de ses devoirs avec notre famille pour laquelle il s’est battu et qu’il a assisté dans toutes les circonstances de la vie", a dit pour sa part le porte-parole de la famille, Médoune Guèye.

DS/OID/ASB