La modernisation de l’Administration exige des ressources humaines de qualité (officiel)
APS
SENEGAL-ADMINISTRATION

La modernisation de l’Administration exige des ressources humaines de qualité (officiel)

Dakar, 29 oct (APS) – La mission phare de renouveau du service public et de modernisation de l’Administration (…) exige des ressources humaines de qualité, dotées de compétences pour répondre aux demandes et préoccupations des citoyens et des institutions partenaires, a déclaré mardi à Dakar, Mamadou Camara Fall, directeur de Cabinet du ministère de la Fonction publique et du renouveau du service public.

 
‘’Aujourd’hui, plus qu’auparavant, notre mission phare de renouveau du service public et de modernisation de l’Administration, clé de succès du Plan Sénégal émergent (PSE), exige des ressources humaines de qualité dotées de compétences pour répondre aux demandes et préoccupations des citoyens et des institutions partenaires’’ a-t-il notamment indiqué. 
 
M. Fall présidait l’ouverture des travaux de l’atelier de renforcement de capacités en approche genre des agents du ministère de la Fonction publique et du renouveau du service public.
 
Cette formation vise à renforcer les compétences des participants en matière de prise en compte effective du genre dans les politiques, programmes, projets de développement et budgets du ministère de la Fonction publique et du renouveau du service public.
 
‘’La prise en compte de la problématique des disparités et inégalités dans nos démarches de travail et de fonctionnement constitue un enjeu fondamental’’ a estimé le directeur de Cabinet du ministère de la Fonction publique et du renouveau du service public.
 
‘’En effet, l’Etat du Sénégal, conscient que le développement durable ne saurait se réaliser dans un contexte de persistance des inégalités entre les hommes et les femmes, a renforcé son engagement pour un Sénégal émergent en 2035’’, a-t-il expliqué.
 
Selon lui, cela se fera avec une société solidaire dans un Etat de droit, où les hommes et les femmes auront les mêmes chances de participer à son développement et de jouir des bénéfices de sa croissance.
 
‘’Cette forte ambition de réaliser l’égalité des droits et des chances, entre les hommes et les femmes, interpelle la responsabilité de notre cellule genre chargée d’impulser, de coordonner et de suivre la mise en œuvre au niveau sectoriel de la stratégie nationale pour l’équité et l’égalité de genre’’, a-t-il poursuivi.
 
‘’Ce mécanisme, après une première décennie de mise en œuvre (2005-2015), a fait l’objet d’une actualisation pour la période 2016-2026, avec plus que jamais, la détermination de réaliser l’autonomisation des femmes et l’égalité de genre’’, a ajouté M. Fall.
 
SG/MD