La famille chérifienne de Darsalam veut sa part du projet de modernisation des cités religieuses
APS
SENEGAL-RELIGION-INFRASTRUCTURES

La famille chérifienne de Darsalam veut sa part du projet de modernisation des cités religieuses

Darsalam Chérif (Bignona) ,18 déc (APS) - Chérif Boun Chamsidine Aïdara porte-parole du khalife général de Darsalam Chérif (Bignona,sud), dit espérer que les cités chérifiennes de la Casamance bénéficient du projet gouvernemental de modernisation des cités religieuses.
 
"Nous nous félicitons de ce grand projet de l’Etat qui vise à moderniser les cités religieuses. C’est un programme noble qui est venu à son heure. Mais nous avons espoir que ce programme s’intéressera un jour aux cités chérifiennes de la Casamance", a notamment dit le porte-parole du khalife de Darsalam Chérif.
 
Il s’exprimait samedi lors de la cérémonie officielle en marge de la Ziarra annuelle de cette cité religieuse présidée par le gouverneur de la région de Ziguinchor Al Hassan Sall. Plusieurs élus locaux, des autorités administratives, des chefs de services, des délégations étrangères et plusieurs fidèles ont pris part à cette cérémonie.
 
"Les cités chérifiennes de la Casamance sont très patientes. Mais nous gardons espoir que ce projet qui vise l’ensemble des foyers religieux puisse venir dans nos localités pour nous doter plus d’infrastructures", a poursuivi Chérif Boun Chamsidine Aïdara.
 
Devant le gouverneur et plusieurs officiels, il a salué un "strict respect de tous les engagements pris par l’Etat" pour la bonne organisation de la Ziarra. 
 
"De l’hydraulique à l’électricité en passant par la santé, la sécurité, la dotation en vivres etc. l’Etat a respecté toutes les promesses qu’il avait tenues lors des réunions préparatoires", s’est félicité le porte-parole du khalife général de Darsalam Chérif.
 
Lors de son adresse aux fidèles et aux officiels, le khalife général de Darsalam Chérif, Cheikh Atab Ould Cheikh Chamsidine Ould Cheikh Mahfouz Aïdara a invité l’Etat "à doter plus d’équipements aux jeunes et aux producteurs pour faciliter un retour à l’agriculture et encourager le développement économique".
 
Des fidèles musulmans venus du Sénégal et de la sous-région ont rallié au cours du week-end Dar Salam Chérif (Bignona, sud), un foyer religieux fondé en 1913 par Cheikhna Cheikh Mahfouz Aïdara, un guide religieux qui a beaucoup œuvré à l’expansion de l’islam dans la sous-région.
 
Né en 1855 à Hoad en Mauritanie, Cheikh Mahfouz Ould Cheikh Abba Aïdara repose depuis 1919 à Darsalam Chérif, qu’il a fondé en 1913. Situé dans la commune de Kataba 1, dans le département de Bignona dans la région de Ziguinchor, Darsalam Chérif reste une marque indélébile du passage de Cheikh Cheikhna Mahfouz Aïdara.
 
Ce saint homme reste l’un des guides religieux dont l’action impacte toujours directement ou indirectement sur le vécu quotidien de certaines populations de l’Afrique de l’Ouest dans sa mission d’expansion de l’Islam.
 
Durant sa vie, Cheikh Mahfouz œuvra pour l’expansion de l’œuvre de son ancêtre et prophète de l’islam Mohamad (PSL) en Guinée Bissau, en République de Guinée, au Mali, en Gambie et au Sénégal, plus particulièrement chez les balantes et les diolas de la région naturelle de la Casamance, renseigne une biographie dont copie est remise à l’APS.

MTN/ASB