La FAAPA prône le renforcement des relations professionnelles de ses membres
APS
MONDE-AFRIQUE-MEDIAS

La FAAPA prône le renforcement des relations professionnelles de ses membres

Rabat (Maroc), 9 déc (APS) - La Fédération atlantique des agences de presse africaines (FAAPA) a recommandé vendredi à ses membres de travailler davantage à la consolidation de leurs relations professionnelles, par le biais de la formation et du renforcement des compétences.
 
Dans cette perspective, la FAAPA a décidé, pour 2016-2017, d’axer ses initiatives de formation sur le renforcement des capacités des agents techniques de ses membres, a annoncé son secrétaire général, Mohamed Anis.
 
Il présentait le rapport d’activités de la FAAPA, au cours de la deuxième assemblée générale de l’association, ouverte jeudi à Casablanca (Maroc).

Les travaux de cette rencontre ont été marqués par l’engagement des directeurs généraux des agences concernées à relever les défis de la technologie et de la formation.
 
M. Anis a rappelé que la FAAPA avait déjà mis en place le Centre africain de formation des journalistes (CAFJ) à Rabat, une institution qui a formé "beaucoup de journalistes", dans le traitement de l’information économique et financière surtout.
 
Ces formations concernent également l’écriture web, la photographie et la création d’un prix réservé aux agents des structures membres de la FAAPA, pour récompenser le meilleur article et la meilleure photo, a ajouté le secrétaire général de l’association.

La FAAPA compte explorer davantage cette option en 2016-2017, en réservant ses offres de formation aux agents techniques de ses membres, pour contribuer au renforcement de leurs capacités.
 
Selon son secrétaire général, elle a permis à ses membres de s’assurer "une meilleure situation" dans l’univers des médias, au point d’occuper désormais une place jugée importante dans le monde de la presse à l’échelle internationale.
 
Outre le Nigeria, dont la demande d’intégration a été acceptée à l’ouverture des travaux, le Cap-Vert et Sao Tomé-et-Principe ont également demandé à en devenir des membres, ainsi que l’Union latino-américaine des agences de presse (ULAN). 
 
Cela devrait contribuer au renforcement des relations politiques, économiques et sociales avec les pays concernés, a indiqué le secrétaire général de la FAAPA.

Mohamed Anis se félicite de cette ouverture "vers de nouveaux horizons", avec la promesse d’un "accès direct aux infos dans un vaste réseau" de relations professionnelles.
 
Il a par ailleurs évoqué la question du renforcement des plateformes techniques des agences membres de la FAAPA, jugeant que le faible débit Internet plombe l’activité des agences de presse dans la plupart des pays africains.
 
La FAAPA a été créée en octobre 2014, à Casablanca, lors du premier Forum des agences de presse de l’Afrique atlantique et de l’Ouest, organisé par la MAP, l’agence de presse officielle du Maroc.
 
Elle a pour objectifs d’asseoir "un partenariat stratégique et de développer des relations professionnelles entre les agences de presse des pays de l’Afrique atlantique, de promouvoir l’échange d’informations et des produits multimédia entre ses membres, de consolider la libre circulation de l’information dans la région et de collecter, traiter et diffuser largement toute information concernant ces pays".

TBF/BK/ESF