La crise au Venezuela a un fondement économique (activiste)
APS
SENEGAL-SOCIETE

La crise au Venezuela a un fondement économique (activiste)

Dakar, 30 mars (APS) – La crise politique au Venezuela a un soubassement économique et financier illustré par une volonté de contrôle et de main mise sur les importantes ressources naturelles de ce pays de l’Amérique Latine, a soutenu, l’économiste Demba Moussa Dembélé, membre du Forum social sénégalais.

’’C’est une véritable guerre économique et financière lancée contre le Venezuela. Le vrai motif de cette crise dans ce pays, c’est le fait que les impérialistes veulent avoir une main mise sur ses ressources naturelles’’, a-t-il déclaré lors d’une conférence axée sur la situation au Venezuela et ses enjeux économiques.

Le pays est en proie depuis le 10 janvier dernier à une crise politique de dualité de l’Etat. Le président de l’Assemblée nationale Juan Guaido qui s’est autoproclamé président par intérim dispute le pouvoir au président élu Nicloas Maduro.

Le premier est soutenu par les Etats-Unis, les pays occidentaux d’une manière générale ainsi que des pays voisins, alors que le successeur d’Hugo Chavez continue à bénéficier du soutien de l’armée, d’une part importante de la population, sans oublier la Russie et la Chine.

Selon Demba Moussa Dembélé, ce pays détient 12 % des réserves mondiales en pétrole, supérieures à celui de l’Arabie Saoudite. Il reste l’un des sept pays à avoir une réserve en Coltan.

’’L’hostilité des occidentaux contre les dirigeants au pouvoir dans ce pays, découle de sa potentialité en ressources naturelles, notamment le pétrole, qui reste l’un des enjeux importants pour les Etats-Unis’’, a-t-il expliqué.

A l’en croire, l’objectif de cette crise est non seulement de contrôler les ressources pétrolières du pays, mais également mettre fin aux relations étroites tissées par ce pays avec ses alliés notamment la Chine, la Russie et autres.

’’La situation actuelle que traverse mon pays, est placée sur des enjeux économiques et stratégiques du monde’’, a pour sa part indiqué l’ambassadeur du Venezuela au Sénégal, Alejandro Correa.

Selon le diplomate, il n’existe au Venezuela aucune tension entre la population et ses dirigeants telle que relatée par des médias occidentaux.

Le seul problème rencontré par son pays, a-t-il précisé, demeure la désinformation, ainsi que la recherche d’une main mise sur ses ressources naturelles.

’’Il n’y a pas de crise au Venezuela, il y a plutôt la recherche de la souveraineté. Nous sommes là pour donner la vraie information concernant notre pays. Celle d’une motivation à vouloir démoraliser le peuple en créant un semblant de crise à travers les médias’’, a-t-il fait part.

Le diplomate vénézuélien a déploré ce conflit qu’il a qualifié de ’’guerre de la 4ème génération, non conventionnelle’’, tout en appelant à la solidarité africaine en faveur de son pays.

Abondant dans le même sens, le coordonnateur du Forum social sénégalais, Mamadou Mignane Diouf, a affirmé que la situation vénézuélienne, reste un ‘’complot fomenté par des impérialistes pour avoir ses richesses’’.

’’Ils sont en train de faire un complot pour mettre la main sur des richesses minières, pétrolières, hydrauliques que regorgent ce pays’’, a-t-il fait valoir.

Il a de ce fait, regretté le silence des certains pays africains notamment le Sénégal face à cette situation, d’autant plus que le Venezuela a toujours été considéré comme ‘’un pays culturellement africain’’.

AMN/AKS