L’usine de dessalement des Mamelles, ’’choix technologique inédit’’ et ’’solution du futur’’ (ministre)
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE-INFRASTRUCTURES

L’usine de dessalement des Mamelles, ’’choix technologique inédit’’ et ’’solution du futur’’ (ministre)

Dakar, 17 sept (APS) – Le ministre de l’eau et de l’assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a soutenu jeudi, que l’usine de dessalement, en construction aux Mamelles en vue d’améliorer l’approvisionnement en eau dans la région de Dakar, est à la fois ‘’un choix technologique inédit et une solution du futur’’.

’’Ce projet d’installation d’usine de dessalement ici aux Mamelles est non seulement un choix technologique inédit mais également, une solution du futur’’, a-t-il déclaré, à l’occasion de la cérémonie officielle de lancement des travaux de pose des conduites de l’usine de dessalement, des mamelles à la Patte d’Oie.

Ces travaux dont le coût est inclus dans le cadre du financement global du projet de l’usine de dessalement, financé à près de cent trente milliards de francs CFA par le Japon, sont prévus pour une durée de quinze mois, a fait savoir Serigne Mbaye Thiam.

Durant cette période, ajoute-t-il, la conduite principale des Mamelles, distante de onze kilomètres et qui malgré son état vétuste, desserve jusqu’ici les communes de OuaKam, Mamelles, Parcelles Assainies et celle de la Patte d’Oie, sera entièrement remplacée par des conduites modernes de 700mm, presque deux fois supérieures, en termes de capacités.

Selon lui, ces nouvelles conduites seront immédiatement opérationnelles, à terme, indépendamment de l’installation de l’usine dont l’achèvement des travaux est annoncé pour 2023. Elles seront dotées d’un système moderne de télégestion du réseau par sectorisation pour faire des arbitrages et correction pour la distribution équitable de l’eau, signale le ministre.

’’Avec une capacité de production 50 000 m3/jour extensible à 100 000 m3/jour, cette nouvelle usine dont toutes les études y compris celle ayant trait à l’impact social et environnemental ont été effectuées avec succès, permettra de réduire considérablement la dépendance et la vulnérabilité de l’alimentation de l’eau à Dakar, vis-à-vis du lac de guiers’’, a-t-il indiqué.

Selon lui, ce nouveau projet unique dans son genre dans la sous-région, va aussi permettre de sécuriser l’alimentation de l’eau dans la région de Dakar qui représente 70% des besoins en eau du périmètre urbain, tout en préservant les réserves souterraines pour les générations à venir, conformément à la volonté politique manifeste du chef de l’Etat, à travers le concept ‘’Liguèy Pour Euleuk’’ (Travailler pour demain).

’’L’implantation de cette usine au cœur des Mamelles est une réponse directe à la problématique de l’eau dans tout le département de Dakar’’, a ainsi déclaré le maire de la commune de Ouakam, Samba Bathily Diallo.

Pour sa part, l’ambassadeur du Japon au Sénégal, Tatsuo Arai, a affirmé que ce projet est un grand défi au regard de la modernisation de Dakar et de son extension vers la Ville de Diamniadio.

’’L’objectif pour le Japon, à travers ce grand projet qui vient enrichir la longue liste des réalisations de la coopération entre ces deux pays, vielle de cinquante ans, est de contribuer au renforcement des ressources humaines et l’appropriation des nouvelles technologies par le biais du transfert de compétences’’, a-t-il dit.

MK/MD/OID