L’ONG Enda mise sur la recherche sociale pour un
APS
AFRIQUE-DEVELOPPEMENT-STRATEGIE

L’ONG Enda mise sur la recherche sociale pour un "changement durable" (PCA)

 
Dakar, 25 mai (APS) - La présidente du conseil d’administration du réseau Enda Tiers-monde, Marième Sow, a plaidé mardi à Dakar pour un renforcement des communautés à la base pour un "changement durable" dans les pays africains, à partir de la dynamique de la recherche sociale.

"Je réitère l’engagement d’Enda à aller en ce sens, à identifier les besoins de recherche pour bâtir cet élan de développement durable’’, a-t-elle déclaré.
 
Mme Sow, par ailleurs secrétaire exécutive d’Enda Pronat, participait au lancement du Rapport alternatif sur l’Afrique (RASA) portant sur "les souverainetés des sociétés africaines face à la mondialisation".
 
De l’avis de la présidente du conseil d’administration d’Enda Tiers-monde, "pour renforcer les communautés locales en capacités, pouvoir et savoir, il faut un accompagnement scientifique. Il s’agit de retourner à la base pour porter des changements durables".
 
"Je vous interpelle fortement de tenir compte de ces acteurs qui ont des capacités de parler à vive voix", a-t-elle lancé, insistant sur la nécessité d’identifier les besoins de recherche, de les segmenter et de les renforcer.
 
Elle a invité les communautés d’Enda, les paysans et autres pêcheurs à être des "parties prenantes de ce processus".
 
 
Le RASA regroupe plusieurs institutions africaines et internationales telles que Enda Tiers Monde, Forum du Tiers Monde, le CODESRIA, l’Institut international pour la démocratie et l’assistance électorale (IDEA), l’AFARD, l’Institut des futurs africains (IFA).
 
Il y a aussi la Fondation Rosa Luxembourg, LEGS AFRICA, l’Alliance pour la Refondation de la Gouvernance en Afrique (ARGA), le think tank (WATHI), entre autres.
 

SBS/BK