L’IPAO et E-jicom lancent un prix de journalisme sensible au genre
APS
AFRIQUE-MEDIAS

L’IPAO et E-jicom lancent un prix de journalisme sensible au genre

Dakar, 26 nov (APS) - L’Institut Panos Afrique de l’Ouest (IPAO) et l’Ecole supérieure de journalisme, des métiers de l’Internet et de la communication (E-jicom) annoncent le lancement de leur "Prix du journalisme sensible au genre", qui concerne trois pays d’Afrique de l’Ouest, le Mali, le Niger et le Sénégal.
 
"Ce prix va récompenser les meilleures productions journalistiques des médias +mainstream+ sur les droits des femmes, ou qui prennent en compte les principes du journalisme sensible au genre’’, expliquent-ils dans un communiqué. 
 
Selon ses promoteurs, ce prix "est l’une des composantes du projet FOM (Femmes, occupez les médias)", une initiative de l’IPAO qui concerne quatre pays (Niger, Mali, Sénégal et Côte d’Ivoire), financé par le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas. 
 
"Il vise à promouvoir les droits politiques et civils des femmes dans tous les domaines. Le volet renforcement des capacités des médias mainstream a été confié à E-jicom, chargée de sélectionner des journalistes, de les former et de les accompagner dans la production de contenus sensibles au genre", explique le communiqué.
 
"Les femmes représentent plus de 50 % de notre population et de l’audience des médias, mais moins de 20 % de l’espace rédactionnel leur est accordé, souvent pour en donner une image très loin de rendre justice à leur rôle", affirme Diana Senghor, directrice de l’IPAO, citée par le communiqué.
 
L’Institut Panos Afrique de l’Ouest veut "encourager les journalistes de notre région à contribuer à documenter les opinions et à nourrir le débat public sur les droits des femmes", ajoute Mme Senghor, dont la structure a porté son choix sur E-jicom pour accompagner cette initiative, en partant de "son expérience pédagogique".
 
"Nous sommes fiers d’être aux côtés de l’Institut Panos dans ce travail visant à redonner aux femmes leur place dans l’espace médiatique, tout en contribuant à l’amélioration des pratiques et des contenus journalistiques", a affirmé Hamadou Tidiane Sy, le directeur d’E-jicom, également cité dans le communiqué.
 
Le prix va récompenser les journalistes de tous les types de médias (presse écrite, radio, télévision et presse en ligne), dans chacun des pays concernés.
 
Il est composé de deux principales catégories : un "Grand Prix" devant récompenser le meilleur article ou la meilleure production au niveau national, doté d’un montant d’un million de francs CFA et un "Prix spécial FOM", décerné à la meilleure production dans le cadre du projet FOM, doté d’un montant de cinq cent mille francs CFA.
 
"Les journalistes souhaitant postuler devront présenter un travail réalisé entre le 1er janvier 2018 et la date de clôture arrêtée au 6 décembre 2018 à 18h00", précise le communiqué, selon lequel une cérémonie de remise de prix sera organisée dans chacun des trois pays courant décembre 2018. 


BK/ESF