L’INEADE va quitter son siège de la Corniche Ouest pour la Rue 10
APS
SENEGAL-EDUCATION

L’INEADE va quitter son siège de la Corniche Ouest pour la Rue 10

Dakar, 20 mai (APS) - L’Institut national d’étude et d’action pour le développement de l’éducation (INEADE) va quitter ses locaux de la corniche ouest dakaroise pour un nouveau bâtiment sis à la Sicap Rue 10, sans incidence sur l’engagement des agents à assurer un "fonctionnement correct du service" attendu de la structure quel que soit son lieu d’implantation, a indiqué son directeur Alioune Badara Diop.

"En tant que fonctionnaire, notre mandat est d’assurer le fonctionnement correct du service quelle que soit la position géographique de la structure. Ce sentiment largement partagé au niveau de nos équipes fait que la continuité du service est correct et qu’aucun dossier n’est en souffrance", a-t-il assuré dans un entretien paru dans l’édition de jeudi du quotidien Le Soleil.
 
Le directeur de l’INEADE apportait des précisions aux informations de presse faisant état de la démolition du siège abritant sa structure sur la corniche ouest "pour être cédé à un privé’’.
 
Alioune Badara Diop a signalé que l’Agence de gestion du patrimoine bâti de l’Etat (AGPBE) a effectivement saisi la tutelle de la décision de reloger l’INEADE dans un nouveau bâtiment.
 
Dans ce cadre, le ministre de l’Education nationale Mamadou Talla "a créé les conditions idéales pour la structure avec la mise à disposition, en rapport avec l’AGPBE, d’un bâtiment neuf avec quatre niveaux et deux ailes à la Sicap Rue 10", a-t-il dit.
 
Selon lui, l’implantation dans ce nouveau bâtiment des structures relevant de l’organigramme de l’INEADE "est presque bouclée pour une reprise effective du travail en mode présentiel".
 
"A l’INEADE, explique Alioune Badara Diop, nous sommes une équipe d’une quarantaine de personnes de profils et de sensibilités différents qui œuvrent constamment pour en faire une institution de recherche de haut niveau et de référence au service de la qualité de l’éducation et de la formation".
 
L’INEADE, créé en 1981 sur la base des recommandations des états généraux de l’éducation de cette année-là, a pour mission "d’impulser, d’animer et de coordonner toutes les actions nécessaires au développement de l’éducation en collaboration avec les différents organismes s’occupant de recherche organisationnelle".

Depuis la réforme institutionnelle de l’INEADE en 1987, les missions dévolues à la structure sont réparties en plusieurs domaines, dont "l’évaluation du rendement des élèves et des écoles pour améliorer la qualité et l’efficacité de l’éducation".

Le directeur de l’INEADE cite également "la recherche pour montrer l’impact des programmes et des politiques dans le système", de même que "la fourniture en outils et guides pour améliorer l’enseignement et la pédagogie".
 
"Il y a aussi l’assistance aux inspections d’académie et inspections de l’éducation et de la formation à la recherche-action à travers le développement de contenus, de méthodes, de schémas et de protocoles d’expérimentation, de mécanismes et de moyens d’évaluation et la collecte de données".
 
S’y ajoutent "le développement des manuels et guides didactiques pour améliorer la qualité de l’enseignement et des apprentissages", ainsi que "la diffusion des résultats pour permettre au ministère, aux acteurs de l’éducation et aux partenaires de mieux agir".

BK/ASG