L’Etat va poursuivre
APS
SENEGAL-TRANSPORTS-ACCIDENT-COMMEMORATION

L’Etat va poursuivre "ses fortes mesures" pour faire de la Casamance un véritable pôle économique (Augustin Tine)

Ziguinchor, 26 sept (APS) – Les pouvoirs publics vont continuer à appliquer les "fortes mesures" prises pour faire de la Casamance un "véritable pôle de développement économique", a assuré, mardi à Ziguinchor, le ministre des Forces armées Augustin Tine.
 

"Beaucoup d’efforts ont été consentis par l’Etat pour le développement de la Casamance. Mais nous allons poursuivre à appliquer de fortes mesures pour faire de cette région (naturelle) un véritable pôle de développement économique", a insisté M. Tine devant un parterre d’officiels, de proches et de parents de victimes.
 
Il présidait la cérémonie marquant le 15eme anniversaire du naufrage du bateau "Le Joola", du nom de cette embarcation qui assurait le transport de personnes et de marchandises entre Dakar et Ziguinchor.
 
Outre Augustin Tine, la délégation gouvernementale comprend Aminata Angélique Manga (Economie solidaire et Microfinance), Souleymane Jules Diop (ministre chargé du PUDC), Moustapha Lo Diatta (Organisations paysannes) et d’autres officiels.
 
Le gouverneur de Ziguinchor, Guédj Diouf, les chefs des services décentralisés de l’Etat dans la région, des proches et parents des victimes du naufrage survenu il y a 15 ans et des rescapés, des chefs religieux et coutumiers ont pris part à l’accueil de la délégation gouvernementale, à l’aéroport de la capitale régionale.
 
Le ministre de Forces Armées, Augustin Tine, a déposé une gerbe de fleurs au cimetière de Kantène, pour rendre hommage aux victimes, lors d’une séance de prières, en présence des fidèles musulmans et chrétiens.

Il a listé l’ensemble des programmes mis en œuvre par l’Etat depuis l’avènement du naufrage du navire, citant notamment la création de l’Université Assane Seck de Ziguinchor (2007), le dragage du fleuve, l’arrivée de nouveaux bateaux pour assurer la desserte maritime Ziguinchor-Dakar entre autres.
 
"De gros efforts sont en train d’être réalisés en termes d’infrastructures routières. Cela permettra à court terme aux gros porteurs de pouvoir contourner la Gambie pour pallier les dommages liés à la durée de stationnement dans ce pays", a fait remarquer M. Tine.
 
"L’Etat ne s’arrêtera pas là (…), le désenclavement de la Casamance est une priorité pour le président de la République et son gouvernement", a-t-il assuré.
 
"Le Joola" assurait le transport de personnes et de marchandises entre Dakar et Ziguinchor. Il a chaviré le 26 septembre 2002, dans les eaux de la Gambie.
 
La catastrophe a fait 1.863 morts, selon un bilan officiel. Seuls 65 passagers de l’embarcation ont survécu au naufrage imputé notamment à une surcharge de voyageurs. 
 

OC/MTN/PON