L’enclavement, principal problème de Bandègne (maire)
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-MOBILITE

L’enclavement, principal problème de Bandègne (maire)

Bandégne, 4 déc (APS) - L’enclavement demeure le problème majeur de la commune de Bandègne, a déclaré samedi le maire de cette localité, Assane Seck, estimant que cette situation impacte négativement sur le développement de la zone qui dispose pourtant d’un potentiel agricole énorme.

M. Seck a fait cette déclaration en marge d’une cérémonie de remise de matériel scolaire au collège d’enseignement moyen de la localité, une initiative d’une association de jeunes cadres dénommés ‘’Mains Solidaires’’.

"Lors du comité technique du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), j’ai beaucoup insisté sur cet aspect", a dit le maire. ‘’C’est bien qu’on nous amène l’énergie, les équipements pour alléger les travaux des femmes, de l’eau aussi mais notre priorité reste l’accès’’, a-t-il précisé.

La commune ne dispose d’aucune piste, a-t-il déploré, soulignant que l’enclavement impacte négativement sur le développement. Il a donné l’exemple de l’ambulance de la localité qui tombe très souvent en panne, du fait de la défectuosité de la voie menant à Bandègne.

Bandègne se trouve dans la zone des Niayes, 25 km de la côte, et assure 65 pour cent de la production d’oignon de cette zone, dont l’acheminement vers les marchés nationaux pose problème, a indiqué le maire. Il signale l’existence de multiples pépinières familiales pour le compte de ses mandants.

Il souhaite un décollage de Bandègne dans le domaine de l’éducation, un objectif que le don de l’association pourrait, selon lui, aider à atteindre.

Le président de l’association "Mains Solidaires", a fait la genèse du choix porté sur Bandègne pour bénéficier de ce don. Il dit avoir l’intention d’appuyer le maire, une vieille connaissance réputée pour son attachement à la culture de la compétition.

‘’Nous avons pensé avec ce don aux jeunes écoliers ruraux qui n’ont pas les moyens de naviguer sur internet après leurs cours pour faire des recherches, contrairement à leurs camarades des villes’’, a justifié le président de l’association qui compte organiser pour des enfants des villages une cérémonie de remise de cadeaux de Noël.

AMD/ASG