L’ASP veut promouvoir la particpation citoyenne à la sécurité publique (DG)
APS
SENEGAL-SECURITE

L’ASP veut promouvoir la particpation citoyenne à la sécurité publique (DG)


Saly-Portudal (Mbour), 13 avr (APS) – L’Agence d’assistance à la sécurité de proximité est en train de mettre en place des stratégies afin de promouvoir la participation citoyenne à la sécurité publique, a indiqué jeudi son directeur général, Dr Papa Khaly Niang. 

"L’ASP est tirée des réalités sociologiques de notre pays. L’idée c’est d’avoir des acteurs citoyens. Ce qui se faisait, d’ailleurs, avec les comités de vigilance dans les quartiers", a-t-il déclaré à Saly-Portudal (Mbour, ouest) dans le cadre d’un atelier technique de cadrage de l’étude et de la cartographie de la délinquance au Sénégal.


Cette rencontre de deux jours dont le démarrage a été présidé par le gouverneur de la région de Thiès, Amadou Sy, est organisée par l’ASP en collaboration avec l’Ecole supérieur d’économie appliquée (ESEA) et l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD).



Papa Khaly Niang a estimé qu’il faut, d’abord, quantifier le phénomène criminel avant de le combattre. Il faut, en d’autres termes, avoir des indicateurs sur la criminalité apparente, c’est-à-dire l’ensemble des infractions constatées par la Police et la Gendarmerie, et sur les autres types de criminalité, selon lui.



’’Il y a, aujourd’hui, le chiffre noir qui n’est pas quantifiable, parce qu’il y a des cas où les gens ne peuvent aller porter plainte pour plusieurs raisons. En ce moment-là, ce chiffre noir là doit être quantifié par une technique propre. Et l’ANSD et l’ESEA, sont bien outillés dans les enquêtes, pour nous permettre de quantifier ces éléments subjectifs qui sont distinctifs des éléments objectifs liés des faits", a-t-il dit.



C’est l’agrégation de l’ensemble de ces éléments qui permettra d’avoir la cartographie de la délinquance selon sa particularité dans les différentes localités du pays, a expliqué le directeur général de l’ASP.

Ce qui va permettre, selon Dr Niang, aux différents corps de défense et de sécurité et à l’ensemble des acteurs de mener des activités ciblées qui répondent à la réalité des terroirs.


ADE/OID/ASB