Modernisation de l’APS : la MAP prête à partager son expérience
APS
SENEGAL-MAROC-MEDIAS

Modernisation de l’APS : la MAP prête à partager son expérience

Dakar, 19 mars (APS) - Le secrétaire général de l’agence marocaine de presse (MAP), Rachid Boumhil, a effectué lundi une visite à l’Agence de presse sénégalaise (APS), à Dakar, afin d’apporter et de partager l’expérience de sa structure dans le processus de modernisation entamé par ce média public sénégalais, sur instruction du chef de l’Etat sénégalais Macky Sall.

"Je suis là pour apporter notre contribution et expérience dans ce projet de modernisation de votre agence de presse. Cela nous rappelle ce que la MAP a été il y a quelques années et ce que nous avons vécu. Cette expérience sera enrichissante de part et d’autre", a-t-il dit lors de son entretien avec le directeur général de l’APS, Thierno Birahim Fall.
 
Le 17 janvier dernier, à l’occasion d’une réunion du Conseil des ministres, le président de la République avait demandé au gouvernement "d’accélérer le processus de modernisation de l’APS".
 
Une Agence nationale "joue un rôle des plus critiques à toutes les échelles. Elle a une place prépondérante dans les institutions de l’Etat. Seule une agence de presse peut traiter l’information sur tous les angles et enrichir un lecteur", a relevé Rachid Boumhil. 
 
"Nous faisons face à une déferlante de +fake news+ (fausses nouvelles) et nous sommes face à un redimensionnement ou un renouvellement du rôle de l’Agence de presse. La question se pose partout de savoir quel est son rôle ?", a déclaré M. Boumhil, avant de saluer "le projet d’entreprise" dont la réflexion est en cours à l’APS.
 
Le secrétaire général de la MAP s’est dit "honoré d’apporter une modeste contribution par un retour d’expérience de ce qu’a connu la MAP sur les sept dernières années".
 
"Nous étions dans la même configuration. Nous avons mené une étude stratégique qui a duré une année avec un cabinet externe. Ce qui a abouti à un projet d’entreprise cohérent, homogène et complémentaire qui fait de la MAP ce qu’elle est" désormais, a-t-il dit.
 
Rachid Boumhil a rappelé aux responsables de services de l’APS ayant assisté à la rencontre qu’il leur reste "beaucoup de travail à accomplir". "Mais si vous avez déjà l’appui de l’Etat, c’est 50% de gagné. Je serai heureux si je peux apporter ma contribution à cet édifice", a-t-il ajouté.
 
"La MAP a connu, il y a quelque temps, des difficultés similaires mais vous les avez dépassées et la MAP s’érige en modèle dans le continent. Nous comptons nous inspirer de la MAP, pour le bien de nos deux institutions, de nos deux pays et du continent", a dit le directeur général de l’APS.
 
L’APS, a-t-il poursuivi, dispose de "ressources humaines de qualité qu’il faut doter de moyens logistiques pour leur permettre de mieux accomplir leur rôle de service public".
 
M. Boumhil, en visite de cinq jours à Dakar, aura des séances de travail avec le comité interne de mise en œuvre du nouveau projet d’entreprise de l’APS. 
 
Il sera reçu par les secrétaires généraux du ministère de la Communication et du quotidien national Le Soleil.
 

SK/BK