L’approfondissement du PREAC a permis de réduire les facteurs de production (ministre)
APS
SENEGAL-COMPETITIVITE-STRATEGIES

L’approfondissement du PREAC a permis de réduire les facteurs de production (ministre)

 
Saly-Portudal (Mbour), 15 déc (APS) – L’approfondissement du programme de réformes de l’environnement des affaires et de la compétitivité (PREAC) a permis, dans le courant de l’année 2017, de réduire les facteurs de production avec notamment la baisse de l’électricité de 10%, a affirmé vendredi le ministre de la promotion des investissements, des partenariats et du développement des téléservices de l’état, Khoudia Mbaye.
 
 
Selon elle, cet approfondissement a aussi permis le transfert de propriété de 22 à 8% de la valeur des biens ainsi que le renforcement du cadre juridique de l’investissement avec la création des tribunaux de commerce.
 
‘’La conduite et le suivi des réformes du climat des affaires, dans le cadre du PREAC, ont permis à notre pays d’améliorer sensiblement son score dans les exercices de notation internationale tels que le Doing Business de la banque mondiale, le Mo Ibrahim, le Forum économique de Davos et Transparency’’, a noté Khoudia Mbaye.
 
Elle s’exprimait à Saly-Portudal (Mbour, ouest) lors du démarrage des travaux de l’atelier d’élaboration du plan stratégique de son département. 
 
Ainsi, il est retenu de procéder d’abord à l’évaluation des activités du secteur déroulées entre octobre 2016 et octobre 2017 et de décliner les perspectives pour l’année 2018.
 
Ensuite, il s’agira de mener un débat d’orientation stratégique sur deux thématiques principales relevant des missions du ministère.
 
Elles portent notamment sur le plan d’actions pour le démarrage des activités dans les zones économiques spéciales (ZES) et les enjeux et les perspectives de développement du numérique au Sénégal.
 
‘’Cette rencontre régulière d’évaluation de nos activités constitue une nécessité, dans un contexte marqué par l’adoption de la démarche de gestion axée sur les résultats (GAR) et en prélude à la mise en œuvre effective du budget programme dans l’administration sénégalaise’’, a souligné Mme Mbaye.
 
Selon elle, l’atelier qui, prendra fin samedi, ‘’permettra de dégager de nouvelles stratégies et de renforcer l’efficacité dans le travail, tout en favorisant l’esprit d’équipe, la cohésion et la synergie autour d’objectifs communs’’. 
 
‘’Le défi principal de notre ministère pour les prochaines années demeure la poursuite de l’amélioration de l’environnement des affaires par une meilleure prise en charge des facteurs de production et de connectivité, la poursuite de la dématérialisation des démarches administratives liées à l’investissement et au commerce et le renforcement de l’environnement juridique et fiscal de l’investissement’’,
a, par ailleurs, fait noter Khoudia Mbaye.
 
Elle a aussi exhorté ses collaborateurs à faire plus d’efforts pour la réalisation de projets en mode partenariat public-privé (PPP) et l’accomplissement d’un saut qualitatif en matière de législation du secteur du numérique. 
 
‘’C’est à ce prix que nous allons réussir à positionner notre pays comme un hub attractif en Afrique, bref, un pays où il fait bon vivre’’, a-t-elle indiqué.
 
 
 
 
 
 
 

ADE/MD