Migration : L’ambassadeur de l’UE qualifie les passeurs de
APS
SENEGAL-MIGRATION

Migration : L’ambassadeur de l’UE qualifie les passeurs de "criminels"


Louga, 27 avr (APS) - L’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne au Sénégal, Joaquim Gonzales Ducay a jugé, vendredi à Louga, "insupportable" l’activité des passeurs qu’il qualifie de "criminels".


"Ces gens sont simplement des trafiquants et des criminels", a estimé M. Ducay interrogé par la presse à l’issue de la caravane Tekki-Fi "Réussir-Ici"initiée par l’Union Européenne et ses partenaires à travers certaines régions de départ des migrants.


Le projet vise à développer des programmes pour fixer les jeunes chez eux.


Le diplomate a déploré la situation vécue par ces jeunes qui explique-t-il, "souffrent le martyr" entre les mains de ces "criminels qui exploitent leur innocence et en profitent pour les délester de leur argent, leur seul objectif, plongeant leurs familles dans le désarroi".


Insistant sur le potentiel existant dans les pays africains, il invite "ces jeunes à croire" en eux et à rester dans leur terroir afin de mettre en place avec l’appui des autorités des projets pour "se réaliser".


En jugeant par l’adhésion des jeunes qui sont venus poser des questions aux responsables de projets impliqués dans cette initiative, il a déclaré que "cette campagne +Tekki-Fi+ a montré que tout ce qu’on fait avec nos partenaires nationaux et internationaux est dans le réel".


Sophie Nonnenemacher, directrice régionale de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a, quant à elle, rappelé le rapatriement l’année derrière de milliers de jeunes sénégalais de la Libye, du Maroc, du Mali grâce à un fonds fiduciaire mis à leur disposition par l’UE.


"L’immigration illégale est un phénomène présent à l’échelle mondiale et doit être combattue", a dit Mme Nonnennemacher dont la structure œuvre dans l’accompagnement des rescapés des terres d’asile.


Plusieurs structures nationales et internationales font partie de cette caravane qui a sillonné les régions de Saint-Louis, Matam et Louga où des jeunes sont venus s’imprégner des possibilités d’emplois existants dans leur terroir.

 


AMD/OID/ASB/PON