L’AECES veut devenir une ‘’association d’utilité publique’’
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-EDUCATION

L’AECES veut devenir une ‘’association d’utilité publique’’

Mbour, 18 fév (APS) – L’Association des encadreurs de collectivités éducatives du Sénégal (AECES) a exprimé samedi son souhait de devenir une ‘’association d’utilité publique’’. 

Elle souhaite également s’inscrire dans le calendrier de l’Internationale des associations de collectivités éducatives et accompagner les pouvoirs publics dans la quête de développement du capital humain, ont également indiqué samedi ses responsables, lors d’une assemblée générale organisée à Mbour.

‘’Notre association existe depuis 1976 avec aujourd’hui plus de 1000 membres à travers tout le pays, et nous nous occupons de l’éducation et de la formation afin de contribuer au développement du capital humain’’, a rappelé Ndiassé Gning, directeur des collectivités éducatives du Sénégal, président sortant de l’AECES, après un mandat de trois ans.

M. Gning s’exprimait lors d’une assemblée générale de renouvellement du comité directeur de ladite structure.

‘’Par devoir et par reconnaissance à notre Etat, parce que nous avons été formés par l’Etat dont nous sommes délégataires de pouvoir, nous devons être à côté des pouvoirs publics pour les appuyer, en nous investissant à côté de l’Etat, pour nous occuper de l’encadrement, de l’éducation et de la formation de la jeunesse’’, a déclaré M. Gning.

D’après lui, les membres de l’AECES sont décidés à se mettre à la disposition de l’Etat du Sénégal, pour l’accompagner dans ce ‘’vaste chantier’’ qui, à l’en croire, constitue un pilier important pour le développement d’une nation.

‘’Nous rencontrons des difficultés à amener les décideurs, notamment les collectivités locales, à concevoir des programmes d’encadrement et de formation pour les enfants. Nous les invitons à s’impliquer davantage dans l’encadrement, l’éducation et la sécurisation des enfants comme le fait l’Etat qui a mis en place un ministère spécialisé pour gérer les questions de la jeunesse’’, a lancé Ndiassé Gning.

Le nouveau président de l’AECES, Badara Badiane, élu ce samedi à Mbour par consensus au cours de cette assemblée générale, indique que la feuille de route sur laquelle il va s’appuyer durant son mandat s’articule autour de l’organisation d’un symposium et de la formation des encadreurs de collectivités éducatives.

ADE/ASG