L’ADIE mise sur
APS
SENEGAL-TIC

L’ADIE mise sur "une confrontation" de talents pour de nouveaux services numériques

Dakar, 27 oct (APS) - L’Agence de l’informatique de l’Etat (ADIE) a procédé vendredi au lancement d’un concours dénommé "e-GovLAB Challenge", une initiative visant à soutenir les meilleures initiatives de jeunes pour de nouvelles solutions et services numériques orientés vers des secteurs économiques et sociaux jugés stratégiques.
 
L’ADIE compte par ce biais susciter la création de "services numériques innovants pour un service public de qualité", en vue d’accompagner le développement économique du Sénégal, à partir d’une "confrontation des talents des jeunes".
 
Ce concours consistera en un "creuset d’idées innovantes et révolutionnaires à bien des égards, pour l’administration et le service public de façon générale", a expliqué le directeur général de l’ADIE, Cheikh Bakhoum, lors de la cérémonie de lancement, à Dakar. 
 
Il s’inscrit dans le cadre de la modernisation de l’administration publique, de manière à ce que celle-ci puisse "bénéficier de la créativité des étudiants des chercheurs et acteurs du secteur privé", a-t-il indiqué.
 
Selon lui, ce concours national ambitionne de "relever le défi d’un service public performant de qualité et de proximité", en mettant en compétition des jeunes, une manière de leur permettre d’apporter leur contribution à la construction d’un Sénégal émergent via des secteurs tels que l’éducation, la santé, la sécurité publique, l’agriculture mais aussi des "villes intelligentes", entre autres.
 
La ministre de la Promotion des investissements, des Partenariats et du Développement des Téléservices de l’Etat, Khoudia Mbaye, venue présider le lancement de ce concours, assure que "le numérique va contribuer à changer les règles du jeu".
 
Le développement du numérique "est un des fondements de l’émergence", d’où la nécessité de mettre en place des "conditions idoines" pour une administration moderne qui devrait contribuer à "asseoir les bases d’une économie durable et solide", a souligné Mme Mbaye.
 
"Ce concours s’inscrit dans cette dynamique et s’appuie sur les capacités créatrices des étudiants, start-up et autres indépendants afin de relever le défi de l’innovation", a-t-elle ajouté.
 
Les inscriptions pour participer à ce concours sont d’ores et déjà ouvertes et se feront à partir d’un site dédié jusqu’au 27 novembre prochain, date de clôture, la remise des prix étant prévue en décembre prochain.
 
Plusieurs distinctions seront remises aux lauréats pour les encourager et les accompagner, dont un prix dit de l’émergence doté d’une enveloppe de 5 millions de francs CFA. Le vainqueur sera également amené à participer au Salon mondial de l’innovation à Las Vegas (Etats-Unis), en janvier 2018.
 
Il y a également le prix dit de l’innovation numérique, d’un montant de 3 millions de francs CFA, de même que le "prix Rose Dieng" destiné à la meilleure équipe féminine et le prix de la participation qui reviendra aux porteurs de projets prometteurs.
 

ADL/BK