Kolda : 55 personnes interpellées pour non port de masque
APS
SENEGAL-SANTE-COMMERCE

Kolda : 55 personnes interpellées pour non port de masque

Kolda, 24 avr (APS) – Cinquante cinq personnes ont été interpellées à Kolda pour non-respect du port de masque, jeudi, lors d’une opération dirigée par le gouverneur de la région, Ousmane Kane.
 
Cette vaste opération de contrôle s’est déroulée avec la participation des chefs des services faisant partie du comité régional de gestion des épidémies, a constaté l’APS.
 
L’opération a été menée au marché du centre ville, à Sikilo ouest, sur le pont Abdoul Diallo et les abords du centre ville. 
 
Outre les 55 personnes interpellées pour non respect du port de masque, une autre personne a été arrêtée pour violence et voie de fait sur un agent.
 
De manière globale, il y a une adhésion des populations de Kolda au port obligatoire de masque, avec une ruée vers les ateliers de couture, dont les machines tournent à plein régime pour satisfaire la demande. Mais, ils peinent à y parvenir, ce qui fait que la volonté de certains koldois de se conformer à la loi se heurte parfois à cette dure réalité.
 
‘’Nous n’avons pas le choix. Je suis ici pour chercher des masques, car j’ai des activités qui m’obligent à bouger dans la commune avec ma moto, et également pour ma famille qui est obligée de fréquenter les marchés. Il est important d’avoir un masque’’, explique Ansou Ba, un chauffeur de taxi clandestin.
 
Face à la forte demande, les tailleurs ont décidé de mettre les bouchées doubles.‘’Nous avons constaté le manque de masque dans les pharmacies. C’est pourquoi nous avons décidé de confectionner des masques pour soulager les populations. Actuellement, avec mon équipe, nous faisons 200 masques avant 15h, heure de fermeture du marché’’, confie Sécou, un tailleur établi à Kolda
 
Si différents types de masque ont aujourd’hui fait leur apparition dans la capitale du Fouladou, certains citoyens, faute d’en trouver, se protègent avec un foulard, ou se couvrent pratiquement toute la tête en ne laissant que les yeux.
 
Aliou Diallo, un commerçant, estime qu’il n’y a pas suffisamment de masques répondant aux normes requises à Kolda. Selon lui, c’est ce qui explique pourquoi ‘’les populations se tournent vers les tailleurs’’ pour éviter d’avoir maille à partir avec les forces de sécurité.
 
Dans le marché et sur les lieux de travail ainsi que dans les véhicules de transport, le port de masque est bien aujourd’hui devenue une réalité à Kolda, même si la question qui taraude le plus souvent les esprits est quelle est l’efficacité de ces masques devant un virus qui a désormais choisi la porte communautaire. 
 
Quoi qu’il en soit, les tailleurs se frottent les mains avec la vente de ces produits dont les prix varient entre 300 et 400 FCFA l’unité dans les marchés locaux.

MG/ASG