KMS 3 : des chèques d’indemnisation remis aux impactés de Mbour
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE-COLLECTIVITE

KMS 3 : des chèques d’indemnisation remis aux impactés de Mbour

Mbour, 29 avr (APS) - Le directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (SONES), Charles Fall, a remis jeudi des chèques d’indemnisation aux populations du département de Mbour (ouest) impactées par la seconde phase du projet de construction de la troisième usine de traitement d’eau de Keur Momar Sarr (KMS 3), a constaté l’APS.
 
Ces chèques leur ont été remis lors d’une cérémonie organisée à Mbour, en présence du préfet dudit département, Mor Talla Tine, et du maire de la commune de Diass, Cheikh Tidiane Diouf.
 
Charles Fall a rappelé que la première phase du projet consistait à construire une usine de 216 km, de Keur Momar Sarr à Sébikotane, pour alimenter les localités de la région de Louga (nord), la commune de Thiès (centre) et la région de Dakar.
 
Selon lui, sur instruction du président de la République, Macky Sall, la SONES a interconnecté le département de Mbour au réseau KMS 3.
 
’’Pour cela, nous envisageons la pose d’une canalisation de gros diamètre qui quitte Sébikotane pour venir dans la Petite-Côte et la construction de réservoirs à l’aéroport international Blaise Diagne de Diass, sur plusieurs kilomètres de réseau d’adduction d’eau potable, des ouvrages de stockage, entre autres’’, a-t-il expliqué.
 
Il a indiqué qu’en vue de la réalisation de tous ces travaux, il a été procédé à un recensement de l’ensemble des personnes physiques et morales qui étaient sur le tracé du projet. ‘’C’est ainsi qu’avec l’accompagnement du préfet et d’un cabinet privé, nous avons identifié ces impactées que nous appelons personnes affectées’’, a-t-il précisé.
 
Il a précisé que sur les 490 personnes affectées par le projet, plus d’une centaine se trouvent dans le département de Mbour, dont la plupart dans la commune Diass.
 
’’Avant de démarrer les travaux, nous avons tenu, sur instruction des plus hautes autorités, à indemniser les impactés, surtout ces braves dames qui ont une activité économique sur laquelle elle compte pour nourrir leurs familles’’, a fait savoir M. Fall.
 
Le préfet de Mbour, Mor Talla Tine, a invité les populations à respecter leurs engagements pour libérer totalement les emprises afin de faciliter l’exécution des travaux.
 
Le coût global des impenses à payer est estimé à près de huit milliards de francs CFA. Au total, 284 milliards de francs CFA ont été investis pour la construction de KMS3.

ADE/ASG/MD