Kédougou : un nouveau village annoncé pour les populations de Sabodala
APS
SENEGAL-HABITAT-RECASEMENT

Kédougou : un nouveau village annoncé pour les populations de Sabodala

Dakar, 20 avr (APS) - Les populations de Sabodala seront déplacées sur un autre site qui sera doté de maisons modernes, non loin de ce principal site aurifère de la région de Kédougou, a annoncé, vendredi, à Dakar, le directeur de la Chambre des mines, Abdou Aziz Sy.
 
"On va construire des maisons modernes pour le village de Sabadola. C’est pour 300 mille habitants et un autre village qui s’appelle Medina Sabadola qui n’est pas loin, autour de 80 mille ménages", a-t-il annoncé.
 
Le directeur de la Chambre des mines s’exprimait vendredi à Dakar lors de la cérémonie de clôture d’une session de formation à l’intention des journalistes, dans le cadre d’’un projet de promotion de la gouvernance participative au Sénégal, piloté par la Convention des jeunes reporters du Sénégal (CJRS), en collaboration avec la Media fondation.
 
Les populations de Sabodala s’étaient opposées à leur délocalisation "au début mais nous avons proposé de les déplacer et de leur construire un nouveau village. Aujourd’hui, les populations sont d’accord et nous sommes en train de négocier. D’ailleurs, nous avons choisi un site de recasement", a indiqué Abdoul Aziz Sy. 
 
"Nous allons construire une nouvelle cité avec assainissement, adduction d’eau parce que pour exploiter le gisement’’ aurifère de Sabodala comme il faut, "le village va être déplacé et puisque le village va être déplacé, il faut faire l’inventaire de ce qui existe pour le compenser", a ajouté le directeur de la Chambre des mines.
 
Il note qu’il n’est pas possible de continuer à "investir dans un village qui sera déplacé, peut-être c’est ce qui faisait qu’on n’investissait pas beaucoup dans ce village", a souligné M. Sy, avant de poursuivre : "Mais on a fait beaucoup de postes de santé et on a dépensé 500 millions pour améliorer le plateau sanitaire de Sabadola". 
 
Il a aussi souligné que "sur les 1200 employés dans les mines de Sabadola, 93 % sont des Sénégalais, 7% sont expatriés et 50 % de nos employés proviennent de la région de Kédougou, qui était une région qui n’avait pas beaucoup d’opportunités d’emploi", a fait valoir le directeur de la Chambre des mines.
 
"Cette année, a-t-il par ailleurs annoncé, on va envoyer 18 personnes à La Mecque venant des neuf villages les plus proches de la mine. Dans chacun de ces villages, on a pris l’imam et le chef de village qui partiront à La Mecque".
 
 


DS/BK