Kebémer : l’ODELEC veut accompagner 1000 jeunes à trouver de l’emploi
APS
SENEGAL-EMPLOI-JEUNESSE

Kebémer : l’ODELEC veut accompagner 1000 jeunes à trouver de l’emploi

Kebémer, 25 avr (APS) – L’Organisation départementale de lutte contre l’émigration clandestine (ODELEC) de Kébémer (nord) s’est engagé à accompagner un millier de jeunes de la localité à trouver un emploi ou à se lancer dans l’activité entrepreneuriale d’ici à une année, a assuré son président, Ibrahima Diallo.

A Kébémer, l’ODELEC souhaite d’ici à une année permettre à 1000 jeunes de trouver ou de créer leurs propres emplois tout en restant au pays, a-t-il indiqué à des journalistes en marge d’un forum sur l’emploi des jeunes organisé samedi dans cette localité de la région de Louga (nord).

Il a insisté sur le fait qu’un tel objectif était réaliste au regard des potentialités de la zone dans les domaines de l’agriculture en général, du maraîchage en particulier ainsi que de l’élevage.

Diallo a estimé que le forum à l’initiative de l’organisation qu’il dirige allait permettre d’accompagner plus généralement les jeunes dans l’élaboration de projets et la recherche de financement.

‘’Nous avons organisé ce forum en collaboration avec les organismes de financement mis en place par l’État pour aider les jeunes à trouver un emploi décent’’, a-t-il dit lors de ce forum départemental sur l’emploi et l’insertion socioéconomique des jeunes.

Il s’agit, a-t-il ajouté, de permettre aux jeunes de la localité de rencontrer les organisations en charge des financements ainsi que les services du ministère en charge de l’emploi des jeunes.

Le président de l’ODELEC de Kébémer a fait savoir que les jeunes allaient également être accompagnés à mettre en place des projets et trouver des financements.

‘’Ce forum est aussi un moyen d’informer les autorités étatiques sur les besoins en terme d’emplois ainsi que les potentialités du département de Kebémer afin qu’ils puissent mieux orienter les recrutements et les créations d’emplois’’, a-t-il encore dit.

Selon M. Diallo, les jeunes et les femmes seront également accompagnés dans ‘’la constitution de projet et l’inscription sur la plateforme de la Délégation générale à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER) pour bénéficier des financements’’.

‘’La DER a mis en place des projets adaptés aux potentialités du département et seront utiles à la localité. Il suffit juste d’accompagner la jeunesse à en bénéficier’’, a-t-il fait remarquer.

‘’Notre ambition est de continuer à accompagner les jeunes pour les convaincre d’arrêter l’émigration clandestine, à les former, à les accompagner à trouver de l’emploi, à obtenir des financements et à gérer de manière efficace leur argent’’, a-t-il rappelé.

SK/AKS