Kaolack : Les femmes rurales dénoncent leur absence de la CNRF
APS
SENEGAL-SOCIETE

Kaolack : Les femmes rurales dénoncent leur absence de la CNRF

Kaolack, 2 oct (APS) - La fédération des femmes rurales du Sénégal a dénoncé, dimanche à Kaolack, leur absence de la Commission nationale de réforme foncière (CNRF), invitant les autorités étatiques à rectifier ce manquement, a appris l’APS.
 


"Les femmes du monde rurale ont été longtemps marginalisées dans l’acquisition des terres au profit des hommes. Et nous pensions qu’avec cette Commission de réforme foncière dirigée par le Professeur, Moustapha Sourang, nous allions être impliquées pour apporter nos attentes", a expliqué la présidente de la fédération des femmes rurales du Sénégal, Hadja Diouck Mbaye.


Elle s’exprimait en marge des travaux de la deuxième assemblée générale nationale consécutive de la fédération des femmes rurales du Sénégal présidés au CDEPS de Kaolack par le préfet dudit département, Fodé Fall, 


’’Malheureusement, aucune femme du monde rural ne siège à la Commission nationale de réforme foncière", a déploré Mme Mbaye, avant de formuler des prières pour que ses concitoyennes soient intégrées dans cette instance pour relayer et défendre au mieux leurs préoccupations concernant l’accès à la terre.


Au-delà de cette préoccupation, les femmes du monde rural ont, à l’occasion de cette assemblée générale, remis un mémorandum au préfet de Kaolack, M. Fall pour lui signifier "les souffrances et besoins des femmes rurales".



"Puisque nous ne pouvons pas accéder au niveau des instances les plus hautes de la nation, nous nous sommes réunies pour faire un mémorandum", a expliqué la présidente de la fédération des femmes rurales du Sénégal en présence de membres de l’association "Forces paysannes" et des opérateurs économiques.


Mme Mbaye a souligné que "les 302.000 femmes productrices du monde rural rencontrent des difficultés comme l’accès aux moulins à mil, à la santé, à l’eau, à l’éducation et à la formation, aux matériels agricoles, sans oublier les financements de l’Etat".


La présidentes des femmes rurales a invité le chef de l’Etat, Macky Sall mais surtout au ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance, Mariama Sarr à "venir en aide" à ses camarades.

AB/PON