Kaolack : Léona Niassène étrenne sa grande mosquée d’inspiration byzantine
APS
SENEGAL-RELIGIONS-INFRASTRUCTURES

Kaolack : Léona Niassène étrenne sa grande mosquée d’inspiration byzantine

Kaolack, 10 mars (APS) - La grande mosquée de la cité musulmane de Léona Niassène, inaugurée vendredi à Kaolack (centre) par le président de la République, Macky Sall, est un édifice d’inspiration byzantine d’une capacité de 2.500 places, a constaté le correspondant de l’APS.

Construit sur 1.120 mètres carrés, la nouvelle mosquée compte 2.500 places, un espace de prière entièrement tapissé du rez-de-chaussée au premier étage.
 
"Plusieurs lustres accrochés au plafond de l’édifice et une diversité de couleurs harmonisées dans un art décoratif d’inspiration byzantine redonnent à l’intérieur une certaine splendeur", a souligné le chargé de la commission communication du comité d’organisation de la "ziarra" (pèlerinage) annuelle de Léona Niassène, Abdoulaye Niasse.
 
"Avec la grande chaleur ambiante dans la zone, la grande mosquée a été équipée d’un grand dispositif d’aération composé de plusieurs climatiseurs et ventilateurs, en plus de 20 fenêtres", a-t-il souligné à la fin de la cérémonie d’inauguration. 
 
Les fidèles vont accéder par de grandes portes à l’intérieur de cette mosquée implantée en face de la résidence du khalife de Léona Niassène, El Hadj Ibrahima Niass.

Le mur extérieur de l’édifice est peint en noir et blanc.

Lancés en février 2009 par le khalife général de Léona Niassène, les travaux de reconstruction de cet édifice religieux ont bénéficié d’un "appui considérable de l’Etat, qui a permis d’accélérer la finition" du chantier, a rappelé El Hadj Ibrahima Niass, la veille de la réception de la nouvelle mosquée.
 
Intronisé khalife de Léona Niassène en 2009, après le rappel à Dieu d’El Hadj Oumar Niass, la même année, l’actuel khalife, El Hadj Ibrahima Niass, "a initié depuis lors ces travaux en rasant pratiquement l’ancienne mosquée", soulignait le président du comité d’organisation de l’édition 2017 de la "ziarra" annuelle de Léona Niassène.
 
Selon lui, il s’est agi de "redonner à la cité religieuse une grande mosquée conforme à la modernité".
 
Les travaux ont été financièrement facilités par le président Macky Sall, qui "s’est engagé à [les] terminer", après son accession à la magistrature suprême, en 2012, signalait-il.
 
Au-delà de la construction de la grande mosquée, Léona Niassène a aussi bénéficié du Programme de modernisation des cités religieuses, lancé à Kaolack en mai 2015 par le ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie, Diène Farba Sarr.
 
"Ce programme a pris en charge le pavage de l’esplanade de la mosquée, l’aménagement d’un espace vert, une clôture, en plus de la construction d’une tribune, pour les cérémonies religieuses, pour un coût estimatif de 100 millions de francs CFA", relevait El Hadj Ibrahima Niass.

AB/BK/ESF