Forages ruraux : Kaffrine va bénéficier d’une enveloppe de plus de 2,3 milliards
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE-GESTION

Forages ruraux : Kaffrine va bénéficier d’une enveloppe de plus de 2,3 milliards

Kaffrine, 9 avr (APS) – L’Etat va allouer plus de 2,3 milliards de frs CFA à la région de Kaffrine (centre) pour la gestion de ses forages en milieu rural, a annoncé, mardi, le directeur général de l’office des forages ruraux (OFOR), Sény Ndao.

’’(...) nous allons bénéficier d’un financement de 22 milliards de fra CFA de la Banque mondiale pour accompagner les délégations des services publics. Et, Kaffrine va bénéficier de plus de 2,3 milliards de frs CFA de ce financement’’, a dit Sény Ndao.

Il s’exprimait ainsi en marge d’un comité régional de développement (CRD) spécial axé sur le démarrage de la délégation de service public à Kaffrine et sur la passation de service entre le l’opérateur en charge de la nouvelle réforme, Flexeau, et les associations des usagers des forages ruraux (USUFOR).

La rencontre a été présidée par l’adjoint au gouverneur de Kaffrine chargé du développement, Cheikh Ndiaye, en présence du directeur général de Flexeau, Pathé Diagne. Des élus locaux, des chefs de service et des autorités administratives ont également pris part au CRD.

’’Les appels d’offre sont lancés et très prochainement, avant la fin de l’année, les travaux vont démarrer à Kaffrine pour la réhabilitation de châteaux d’eau, le renouvellement d’équipements, l’extension du réseau et autant de travaux qui seront réalisés’’, a indiqué le directeur général de l’OFOR.

La gestion de l’exploitation des forages en milieu rural, a-t-il expliqué, a démarré depuis 2015 et, au courant de l’année, deux opérateurs ont démarré à Thiès et à Diourbel.

’’Et, nous allons très bientôt démarrer à Kaffrine et à Kaolack avec un autre opérateur appelé Flexeau’’, a annoncé M. Ndao,, soulignant que cet opérateur a été choisi par l’Etat du Sénégal sur la base d’un appel d’offres international.

’’Dans ce contrat, il y a des obligations qui leur sont assignées c’est-à-dire l’entretien et la maintenance, le renouvellement des équipements mais assurer également un service dont la qualité de l’eau est exigée’’, a t-il expliqué.

L’Etat du Sénégal a engagé depuis 2014 une nouvelle réforme de la gestion de l’exploitation des forages en milieu rural. 

MNF/OID