Kaffrine : mise en place d’un mouvement pour lutter contre le vol de bétail
APS
SENEGAL-SOCIETE

Kaffrine : mise en place d’un mouvement pour lutter contre le vol de bétail


Diamal (Kaffrine), 23 juin (APS) – Des populations de la commune de Diamal, dans le département de Mbirekelane (Kaffrine, centre) ont lancé, samedi, un mouvement dénommé "mouvement aar sunu momeel" (ASM) pour faire face aux multiples cas de vol de bétail enregistrés dans cette zone, a appris l’APS.


"Le vol de bétail est récurrent dans la région de Kaffrine particulièrement dans la commune de Diamal. Ce phénomène commence à créer des sentiments de frustrations au sein des familles", a fait remarquer le président du mouvement ASM, Bassirou Bâ.


Il s’exprimait en marge du lancement dudit mouvement à Ngor Djiléme, un village situé dans la commune de Diamal, département de Mbirekelane.


"Le vol de bétail est très récurrent dans nos zones. Et, cela nous fatigue. Le mouvement ASM veut sécuriser l’élevage et lutter contre l’impunité des voleurs", a ajouté M. Bâ.


Pour cela, a-t-il dit, le mouvement ASM a décidé de "ne plus accepter la sortie des animaux vers d’autres localités sans l’aval du chef de village".


"Tout individu étranger ou habitant la localité doit désormais consulter le chef du village pour avoir la permission de sortir avec son cheptel", a fait savoir Bassirou Bâ.


"Nous avons aussi pris la décision d’identifier nos cheptels avec des marques pour faciliter la reconnaissance de toute tête volée dans la région de Kaffrine particulièrement dans nos différents villages", a-t-il signalé, ajoutant qu’un consensus sera trouvé avec les transhumants qui voudraient s’installer dans leurs villages.


"Dans la zone de Diamal, les populations n’ont que la terre pour cultiver et le bétail comme richesse. Le mouvement ASM est déterminé à lutter contre le vol de bétail dans la zone de Diamal", a assuré Bassirou Bâ qui a souhaité l’accompagnement des autorités administratives et locales dans leur volonté d’éradiquer le phénomène.


Par ailleurs, le mouvement va travailler pour l’implantation davantage de forages dans la commune de Diamal, a soutenu M. Bâ qui appelle également à la facilitation de l’accès des populations aux soins de santé.

MNF/PON