Kaffrine : Des commerçants déplorent l’insalubrité au marché, le maire appelle à la patience
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-INSALUBRITE—HUMEUR

Kaffrine : Des commerçants déplorent l’insalubrité au marché, le maire appelle à la patience


Kaffrine, 14 mars (APS) – Des commerçants de Kaffrine (centre) ont déploré, mercredi, l’insalubrité qui règne aux alentours du marché central appelant les responsables municipaux à trouver une solution à ce problème environnemental.


"Au marché central de Kaffrine, c’est l’insalubrité indescriptible qui frappe le premier visiteur. Des tas d’immondices jonchent partout et dégagent une odeur nauséabonde", a pointé du doigt le président de l’association des commerçants du marché central de Kaffrine, Aliou Ndiaye.


Selon Aliou Ndiaye qui s’entretenait avec l’APS, "la faute de cette insalubrité, est partagée entre les occupants du marché et les autorités municipales".


"Le comportement civique et le sens de la responsabilité doivent prévaloir. Chacun jette ses ordures où il veut. La mairie a un rôle primordial à jouer pour la propreté du marché de Kaffrine", a-t-il dit.


Pour sa part, le porte-parole des jeunes commerçants du marché central de Kaffrine, Talla Wilane, préfère parler de manque de poubelles dans le marché et y voit une défaillance municipale.


"La mairie de Kaffrine n’a installé aucune poubelle dans le marché. De sorte que l’insalubrité que nous côtoyons au quotidien devient encore plus invivable en période d’hivernage. Les élus doivent pallier à ce manquement", a-t-il laissé entendre.


"Dans ce marché, on trouve à tous bouts de champs des tas d’immondices, de morceaux de tissus, de cartons de produits utilisés, des restes d’aliments, etc.", a fait remarquer M. Wilane, soulignant combien "il est difficile de respirer dans ce lieu de rassemblement humain".


"Les ordures du marché devraient en principe être ramassées au quotidien par un camion", a-t-il estimé.


Interpellé, le maire de la commune de Kaffrine, Abdoulaye Wilane a appelé à la patience, soulignant que "le budget pour l’exercice 2018 de la mairie n’a pas encore été stabilisé".


"J’en appelle à la patience des usagers du marché ou à tout le moyen s’ils ne sont pas capables qu’ils mettent à profit le week-end qui vient où j’ai déjà mis, sur fonds personnel, en place un dispositif avec l’appui des camionneurs pour éradiquer les dépôts qui jouxtent la mairie de Kaffrine", a dit l’édile de Kaffrine.


"Nous n’avons pas stabilisé notre budget. Et, le code des collectivités locales ne permet pas de dépenser l’argent de la mairie sans passer par un appel d’offres. C’est vrai que les gens produisent chaque jour des ordures au marché, mais nous appelons à la patience", a-t-il insisté.


Pour M. Wilane, "si aujourd’hui la situation est telle que les commerçants de Kaffrine ne peuvent pas cohabiter avec certaines ordures ou déchets cela veut dire qu’ils n’en avaient pas l’habitude".
 


"En 2009, a-t-il rappelé, quand j’étais devenu maire il y avait des montagnes d’ordures qu’on était obligé de camoufler par des bâches ou par des fumées de pneu quant l’ex-chef de l’Etat devait venir à Kaffrine".


"Je considère que c’est une très bonne nouvelle que les commerçants viennent de porter à l’attention de l’opinion en indexant le maire relativement à l’insalubrité qui prévaut dans le marché de Kaffrine", a salué Abdoulaye Wilane.


Il a en outre indiqué que "la mairie de Kaffrine a consacré beaucoup d’argent pour non seulement éradiquer les dépôts sauvages, embellir la ville et la nettoyer".


Abdoulaye Wilane a, par ailleurs, appelé le gouvernement à davantage aider les communes à gérer les problèmes liés l’assainissement, au nettoiement et au transfert des ordures.

MNF/PON